L’association africaine des centrales d’achats de médicaments essentiels (ACAME)

Centrales d’achats de médicaments : Ouagadougou accueille la 22e assemblée générale de l’ACAME du 26 au 28 mars

131 0

L’Association africaine des centrales d’achats de médicaments essentiels (ACAME) organise sa 22e assemblée générale du 26 au 28 mars 2020 à Ouagadougou. Le thème retenu est « Rôle et mission des centrales d’achats de médicaments pour une couverture sanitaire universelle réussie dans les pays africains ». En prélude à cette rencontre annuelle, le comité d’organisation a fait le point ce jeudi 27 février 2020.

Le secteur du médicament en Afrique fait face à de nombreux défis, dont l’un des principaux reste la lutte contre les médicaments de qualité inférieure ou falsifiés. A ce défi s’ajoute la mise en œuvre de la couverture sanitaire universelle qui repose dans sa composante offre de soins, sur la disponibilité des médicaments de qualité.

En effet, la couverture sanitaire universelle est considérée comme la nouvelle frontière en matière de développement. Ainsi, tous les Etats du monde se sont engagés à en faire une réalité d’ici à 2030, conformément aux Objectifs du développement durable (ODD).

Lire également 👉Santé en Afrique : Bientôt un salon en pharmacie en Côte d’Ivoire

C’est dans ce cadre que la 22e assemblée générale de l’Association africaine des centrales d’achats de médicaments essentiels (ACAME) prévue du 26 au 28 mars 2020 à Ouagadougou  a fixé le thème « Rôle et mission des centrales d’achats de médicaments pour une couverture sanitaire universelle réussie dans les pays africains ». A noter que c’est la toute première fois que cette rencontre se tient au Burkina Faso.

Combattre les « médicaments de la rue »

« Face aux difficultés d’accessibilité de certains intrants de santé, à la faiblesse des volumes de commandes des pays individuellement, aux défis de la qualité du médicament, il est apparu nécessaire aux centrales d’achats de se regrouper, afin de collaborer au renforcement de leur performance et disposer vis-à-vis des fournisseurs d’une plus grande capacité de négociation dans une logique de coopération sud-sud », a expliqué le Président de l’ACAME le Pr Ange Désiré Yapi. Pour lui, la couverture sanitaire universelle est un moyen de combattre les « médicaments de la rue ».

Par ailleurs, il a rappelé que l’ACAME œuvre dans le but de contribuer à l’amélioration de la disponibilité et de l’accessibilité  géographique et financière des médicaments essentiels de bonne qualité aux populations africaines, à travers ses membres. Egalement, selon le Président de l’ACAME, ce réseau permet d’animer des mécanismes de dépannage entre les centrales d’achats pour garantir la disponibilité du médicament de qualité.

Lire aussi 👉 Réforme au ministère de la santé : Les pharmaciens en concertation

En outre, l’assemblée générale de l’ACAME est annuelle et constitue la première vitrine d’échanges entre les responsables des systèmes nationaux d’approvisionnement pharmaceutique dont les principaux acteurs demeurent les centrales d’achats de médicaments essentiels.

Pour cette rencontre, il s’agit de capitaliser les expériences des pays membres pour atteindre le bien-être de la population. « Il s’agira pour l’ACAME de partager des expériences en cours dans les différents pays et de proposer des solutions afin de garantir la pérennité des politiques sanitaires dans nos pays pour stimuler plus de croissance et de bien-être pour nos populations », a indiqué le Pr Ange Désiré Yapi.

En rappel, créée en 1996, l’ACAME est une association africaine dont le siège est à Ouagadougou depuis juillet 2018. Elle regroupe les centrales d’achats de médicaments de 22 pays membres. Sa mission est de contribuer à améliorer les performances des centrales d’achats nationales d’achats membres afin de rendre disponibles et accessibles géographiquement et financièrement des médicaments essentiels de qualité dans leurs pays respectifs.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre