Crise humanitaire au Burkina : Plus de 2 millions de personnes dans l’urgence humanitaire

438 0

Depuis le début de la crise sécuritaire au Burkina, l’année 2019 a été la plus difficile du point de vue humanitaire au regard du caractère complexe, multidimensionnel et continu de la crise. Les chiffres sont alarmants. Sur les 12 derniers mois, le nombre de déplacés internes a augmenté quasiment de 900%. A la date du 12 février 2020, on enregistre près de 766 000 personnes déplacées internes au Burkina. Plus de 56% de ces déplacés sont sans abris ou n’ont pas un abri adéquat. Pour faire face à cette urgence humanitaire, le gouvernement burkinabè à travers le ministère en charge de l’action humanitaire et la communauté humanitaire ont lancé ce vendredi 28 février 2020 à Ouagadougou le Plan de réponse humanitaire 2020.

Le gouvernement burkinabè et ses partenaires se mobilisent pour apporter une assistance humanitaire à 2,2 millions de personnes affectées par la crise humanitaire.  Pour ce faire, les deux parties ont convenu d’un Plan de réponse humanitaire 2020. « Ce plan est le fruit d’une analyse conjointe des besoins des populations vulnérables », a confié la coordonnatrice humanitaire au Burkina Faso, Metsi Makhetha, par ailleurs coordonnatrice résidente du système des Nations-Unies au Burkina.

Ce plan de réponse humanitaire requiert du gouvernement et des acteurs humanitaires un montant de financement de 312 millions de dollars US (soit plus de 171 milliards de FCFA) pour apporter une assistance multisectorielle d’urgence à 1,8 million de personnes ciblées par la communauté humanitaire.

En effet, selon l’aperçu des besoins humanitaires, 948 000 personnes ont besoin de protection et 1,5 million de personnes dépendent de l’aide humanitaire en matière de santé. 318 000 élèves sont privés d’accès à l’éducation du fait de la fermeture de 2 410 écoles, en raison de l’insécurité.

Au regard de ces défis, la Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire Hélène Laurence Marshall/Ilboudo a lancé un appel pressant à toute la communauté humanitaire et aux potentiels donateurs à accompagner le gouvernement burkinabè à répondre à la détresse des populations concernées.  « Les défis sont encore énormes. Je renouvelle mon invite à toute la communauté humanitaire à poursuivre ses efforts d’accompagnement du gouvernement dans la mise en œuvre du plan de réponse », s’est-elle exprimée.

Metsi Makhetha (coordonnatrice humanitaire au Burkina Faso): “le constat est assez préoccupant

La coordonnatrice du système des Nations-Unies a décrit un « constat assez préoccupant » et a lancé un plaidoyer à l’endroit de la communauté internationale à accompagner le gouvernement burkinabè à pouvoir mobiliser le financement requis et augmenter les capacités opérationnelles.

Déjà en 2019, les interventions du gouvernement estimées à plus de 3,5 milliards de FCFA ont permis d’engranger un certain nombre de résultats parmi lesquels, l’élaboration d’une stratégie de prise en charge des personnes déplacées internes et la mise en place d’un système de réponse rapide après chaque alerte.  

Dans les jours à venir, le processus d’élaboration d’un plan de relèvement pour les communautés vulnérables dans les zones à fort défi sécuritaire sera mis en route.

Maxime KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre