Diplomatie burkinabè et G5 Sahel : Le ministère des Affaires étrangères fait le bilan

135 0

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Alpha Barry a procédé  à l’ouverture du premier CASEM (Conseil d’administration du secteur ministériel) de l’année 2020 de son département ce jeudi 27 février 2020 à Tenkodogo. Ce conseil se tient sous le thème « bilan de la lutte contre le terrorisme dans l’espace G5 Sahel sous la présidence du Burkina Faso ».

La tribune par excellence pour faire  le bilan des activités et fixer  des orientations ministérielles demeure le CASEM.

 Ce présent CASEM va permettre aux membres statutaires  de passer en revue les actions menées durant les douze mois écoulés, d’en déceler les insuffisances en vue d’une meilleure exécution du programme d’activités 2020.  

A l’occasion, le ministre Alpha Barry a présenté un bilan positif du G5 Sahel à travers les actions consolidées pour le maintien du niveau de plaidoyer et de mobilisation de la communauté internationale autour du Burkina Faso et du G5 Sahel.

 « Durant toute l’année 2019, nous nous sommes déployés à être présents partout   afin de mobiliser des partenaires au profit du G5 Sahel et le Burkina Faso.  Par ailleurs, nous avons été  présents au Conseil européen, reçu une mission du conseil de sécurité à Ouagadougou.  Nous nous sommes également  rendus au conseil de sécurité à New York, nous avons organisé le  sommet de la  CEDEAO sur le terrorisme élargi  aux pays du G5 et celui avec la chancelière allemande », détaille-t-il.

Il  a aussi décliné  qu’au titre de la coopération bilatérale,  le Burkina  a organisé des visites de travail dans plusieurs pays d’Europe, d’Afrique, d’Asie, du Moyen-Orient et d’Amérique. Son département a  organisé des visites officielles du Président du Faso en France, en Allemagne, en Turquie, au Japon, en Russie et en Inde, en Côte d’Ivoire et au Nigeria.

 La participation à la 74ème Assemblée Générale des Nations Unies, au conseil des Droits de l’Homme, aux réunions de l’Organisation Internationale du Travail,  de l’OCI et  au Conseil de Sécurité  sont, entre autres, les acquis engrangés sur le plan multilatéral, selon le premier responsable du département en charge des affaires étrangères et de la coopération.

Au regard des efforts consentis, le ministre a invité les membres statutaires à des échanges ouverts et constructifs en vue de permettre au ministère de consolider son rôle souverain de défense des intérêts du « Pays des Hommes intègres ».

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre