Nigeria : Un Italien dépisté positif au Coronavirus à Lagos

Ce cas est la première contamination confirmée et officielle en Afrique subsaharienne et est apparu à Lagos, la capitale économique du Nigéria et première mégalopole du continent.

La confirmation d’un nouveau cas de contamination au Coronavirus à Lagos, la capitale économique du Nigéria rappelle fort bien les peurs suscitées il y a 6 années de cela avec l’épidémie d’Ebola.

Le ministère fédéral de la Santé a sur Twitter expliqué que «ce cas qui a été confirmé le 27 février 2020 est le premier à être recensé au Nigeria depuis le début de l’épidémie », précisant qu’il s’agit d’un ressortissant italien travaillant au Nigeria et qui est revenu dans ce pays après un séjour à Milan le 25 février. « Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants », a assuré le ministère tout en veillant à garder secret le site de son hospitalisation.

« Ce cas qui a été confirmé le 27 février 2020 est le premier à être recensé au Nigeria depuis le début de l’épidémie », a indiqué le ministère fédéral de la Santé sur Twitter. Le ministère précise qu’il s’agit d’un ressortissant italien travaillant au Nigeria et qui est revenu dans ce pays depuis la ville italienne de Milan le 25 février. « Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants », a assuré le ministère, sans toutefois donner de précisions sur les lieux de son hospitalisation.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé de l’Afrique avec plus de 200 millions d’habitants. Il est, selon les observateurs, l’un des pays les plus vulnérables au monde à cause d’un système de santé fragile et d’une densité de population extrêmement importante, soit près de 7 000 habitants au km2. Depuis cette annonce, un vent de panique souffle sur les populations dans ce pays où la moindre ville « moyenne » frôle le million d’habitants et qui compte deux mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU
Burkina24
Source : Le Monde



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page