Médias publics au Burkina : Le SYNATIC entame un “débrayage actif”

252 0

Ceci est un communiqué du Syndicat national des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) sur un débrayage actif entamé depuis ce 4 mars 2020 contre notamment les affectations jugées “arbitraires” de 322 agents.

Les travailleurs des médias publics, réunis en Assemblée Générale ce mercredi 4 mars 2020 suite aux affectations arbitraires ayant frappé 322 agents de la RTB et 47 des Editions Sidwaya, ont décidé de renforcer leurs actions sectorielles dans le cadre de la lutte des travailleurs contre la baisse du pouvoir d’achat et pour les libertés démocratiques et syndicales. Ainsi, ils ont décrété un débrayage actif à compter du mercredi 4 mars 2020.

Le débrayage actif sera marqué par le boycott de toutes les activités dans les médias publics et sur toute l’étendue du territoire national.

Ces affectations-sanctions apparaissent comme des mesures répressives pour briser la lutte héroïque engagée par les travailleurs des médias publics depuis un certain temps, pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail et pour l’indépendance véritable des médias publics.

Le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) appelle l’ensemble des travailleurs des médias à se mobiliser dans le cadre de la lutte unitaire des syndicats contre l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités, notamment les marche-meetings des 7 et 17 mars 2020 et la grève générale du 16 au 20 mars 2020.

N’an laara, An saara !

Pain et Liberté pour le Peuple !

Ouagadougou, le 4 mars 2020

Le Bureau National

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre