La gestion du capital humain : Quelle place pour les femmes en entreprise ?

365 0

Attention ! Il ne s’agit pas d’alimenter ici une polémique improductive et refaire la liste des pours et contres au sujet de la décision d’employer et de confier des responsabilités aux femmes en entreprise et dans les organisations.

Après avoir accompagné un certain nombre de clients sur la question, mon ambition est de partager mes conclusions sans prétention aucune.

Dans la plupart des cas, le paradigme posé ramène à beaucoup de réflexions et à des demi-solutions ou des options incomplètes.

Au-delà des affirmations subjectives qui n’engagent que ceux qui les verbalisent tels que par exemple l’homme est raison, la femme est émotion, l’absentéisme des femmes est un problème ou les hommes sont moins sérieux, la seule vérité universelle qui différencie les hommes de femmes et qui ne souffre d’aucun débat est que seule la femme enfante. ET ALORS ???

Les questions que je pose à mes clients sont les suivantes :

  • Lorsque vous décidez d’employer une personne, est-ce pour répondre à un besoin de régler un problème dans la durée ou est-ce pour vous rassurer ?
  • S’il s’agit de régler un problème dans la durée, est ce que la personne recrutée est en mesure de mettre en œuvre les systèmes et procédés nécessaires afin que ce problème ne surgisse pas même en son absence ?
  • Dès lors que la réponse est « oui » à la seconde question, est ce qu’il y a une importance particulière à ce que cette personne soi un homme ou une femme ?

Objectivement la réponse est « non » !

Subjectivement la réponse sera influencée par nos expériences passées, notre environnement social et culturel, notre éducation, nos peurs, notre capacité à réfléchir et penser en dehors des cadres conventionnels, etc…

Ainsi, la véritable question à se poser lorsque l’on souhaite employer une personne est de savoir si nous avons convenablement identifié le problème que l’on souhaite résoudre. Une fois ce problème identifié, il nous revient de trouver quelle est la personne la plus qualifiée pour comprendre et régler ce problème dans la durée. La question du genre de cette personne est donc superfétatoire et ne répond à aucune logique objective, sauf à ce que le genre influence la qualité du résultat escompté.

Bonne fête de 08 mars à celles et ceux qui souhaiteront la célébrer !

Ouagadougou, le 06/03/2020


BIOGRAPHIE

Omar KONATE, économiste de formation a fait l’essentiel de sa carrière dans le domaine de la gestion du capital humain dans des organisations privées et internationales. Il est à présent Directeur général de K. People International, un cabinet qu’il a fondé en 2015.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre