Foire internationale agro-sylvo-pastorale de Komsilga : Rendez-vous du 28 au 31 mai 2020

453 0

Le comité d’organisation de la Foire internationale agro-sylvo-pastorale de Komsilga (FIKOM) a confirmé la tenue prochaine de la 5ème édition de l’évènement du 28 au 31 mai 2020 dans la commune de Komsilga. C’était à travers un point de presse le mardi 10 mars 2020. 

L’association pour le développement du monde rural (ADMR) et ses partenaires lancent la 5ème édition de la Foire internationale agro-sylvo-pastorale de Komsilga (FIKOM). L’évènement était au départ une simple rencontre de vente et d’achat de produits agricoles, pastoraux et sylvicoles entre producteurs et commerçants.

Il est devenu un véritable marché international où sont présentés les résultats des activités du monde paysan ; d’une part mais aussi un cadre de rencontre des différents acteurs du développement rural, d’autre part. Cette 5ème édition aura lieu du 28 au 31 mai 2020 à Komsilga avec pour thème « Améliorer la résilience des producteurs face aux phénomènes d’insécurité et de conflits fonciers ».

Plusieurs activités sont prévues dans le cadre de cette manifestation. Il s’agit notamment des expositions-ventes des produits agro-sylvo-pastoraux, des expositions de produits artisanaux et d’équipement du monde rural, d’exposition des activités des projets et programmes de développement rural, des conférences publiques et une nuit de récompense des acteurs du monde rural.

Des innovations…

Cette édition connaîtra une “importante” innovation, à en croire les organisateurs. En effet, il est prévu la récompense des acteurs du monde rural à travers la remise de trophées. D’importantes autorités seront présentes à cette activité.

L’objectif recherché à travers cette innovation est de « célébrer le mérite dans les domaines de la production, de la transformation, de la commercialisation des produits agro-sylvo-pastoraux, mais aussi les actions de renforcement des capacités initiées par les autres acteurs du monde rural », a laissé entendre Jean Victor Ouédraogo, président du comité d’organisation de la FIKOM.

A l’écouter, plusieurs participants viendront de différents pays. L’une des innovations majeures de la FIKOM de 2020, selon lui, est l’animation ininterrompue de la Foire par des artistes et la retransmission en direct de la nuit des récompenses aux acteurs. « Les richesses du Burkina se reposent à 95% sur l’agriculture et l’élevage. Nous voulons rendre hommage à nos agriculteurs, à nos éleveurs. Car grâce à eux, les Burkinabè mangent », s’est exprimé Jean Victor Ouédraogo.

Accompagnement de la mairie de Komsilga

Présent à la conférence de presse, le maire de la commune de Komsilga, Issouf Nikiéma, a tenu à rassurer de la disponibilité de sa commune et de son conseil municipal à soutenir l’évènement. « Au niveau du conseil municipal, nous avons pris une ligne budgétaire pour accompagner la 5ème édition de cette foire », a fait savoir Issouf Nikiéma.

Selon l’édile, la FIKOM apporte assez à la commune de Komsilga. « Depuis que le promoteur a commencé à organiser cette foire dans notre commune, il y a eu une évolution au niveau des éleveurs et des agriculteurs. Nous pouvons dire que l’initiative est bonne », a-t-il expliqué.

La sécurité

Compte tenu de la situation sécuritaire du pays et de la menace du Coronavirus, les organisateurs ont tenu à rassurer le public des mesures de sécurité prises afin que la foire se tienne sans incident. « Nous allons rentrer en contact avec les services techniques, pour voir dans quelle mesure ils peuvent nous aider à éviter tout incident. Nous demandons déjà à Dieu d’épargner le Burkina Faso de tout mal », a confié le président du comité d’organisation. En tout cas, les moyens seront déployés, selon Victor Ouédraogo, afin que tous les participants soient à l’abri de tout danger.

« Chaque année, nous confions à la gendarmerie et à la police le volet sécuritaire de la foire. Ces deux structures nous ont toujours bien accompagnés et tout s’est toujours bien passé », a-t-il déclaré.

En rappel, l’association ADMR a été mise en place depuis 2007. Il s’agit d’une fédération regroupant une centaine d’associations issues des 13 régions du Burkina. L’association a toujours fait de la formation des acteurs du monde paysan sur la protection de leurs terres son cheval de bataille.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *