Burkina : La mairie de Ouagadougou “interdit” la marche du 17 mars

1051 0

La mairie de Ouagadougou interdit la marche du 17 mars 2020 projetée par les syndicats.  C’est dans une note datée du 13 mars 2020 en réponse  à une correspondance des syndicats en date du 11 mars 2020 que le Secrétaire général de la mairie, au nom du maire de Ouagadougou, a émis cette interdiction.

“(…) J’interdis la marche du 17 mars 2020 projetée par vos différentes organisations“, a écrit Charles Rouamba. Le motif avancé est le risque de propagation du coronavirus et la décision prise en conseil des ministres  le 11 mars 2020 à ce propos, qui suspend “toute manifestation d’envergure” jusqu’au 30 avril 2020. Trois cas de coronavirus ont en effet été confirmés au Burkina Faso à la date du 13 mars 2020. 

La veille, les syndicats, dans un communiqué, avaient maintenu la marche projetée pour le 17 mars 2020 pour protester notamment contre l’application de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sur les primes et indemnités. Ils avaient pour cela évoqué une sortie du ministre porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou qui disait que les manifestations soumises à autorisations étaient interdites.

Pour les syndicats, une marche ne nécessite pas une autorisation mais est soumise à une information de l’autorité compétente. A noter que la même polémique a présidé lors d’une manifestation des syndicats le 16 septembre 2019, qui avait finalement été dispersée au gaz lacrymogène.

Une précédente marche a eu lieu le 7 mars 2020 sans incident. Elle fait partie d’une série d’actions, dont une grève générale prévue du 16 au 20 mars 2020, menées par les syndicats pour exiger la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs du public, du parapublic et du privé.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *