Doctorat en sociologie : Abdoulaye Sawadogo analyse la gestion de la forêt classée de Dindéresso

554 0

Depuis ce samedi 14 mars 2020 à 13h, Abdoulaye Sawadogo est Docteur en sociologie. Sa thèse de doctorat unique a porté sur l’« Analyse du triptyque Homme-Nature-Culture dans la gestion de la forêt classée de Dindéresso dans les Hauts-Bassins (Burkina Faso) ». Son travail jugé « innovant et ambitieux » a été sanctionné par la « Mention très honorable ».

« Analyse du triptyque Homme-Nature-Culture dans la gestion de la forêt classée de Dindéresso dans les Hauts-Bassins (Burkina Faso) ». C’est autour de ce thème qu’Abdoulaye Sawadogo dit « Preuve » a soutenu sa thèse de doctorat unique en sociologie ce samedi 14 mars 2020 à l’Université Joseph Ki Zerbo.

Sa recherche a consisté à analyser les logiques sociales construites autour des ressources naturelles en rapport avec les modes de gestion des différentes entités que sont la forêt classée de Dindéresso et le terroir villageois ou la « brousse ».

« La forêt classée de Dindéresso : un bouclier spatial, un facteur de stabilité et un site sacrificiel »

« La modification du paysage entraîne un bouleversement économique, social et culturel. De ce fait, pour mieux cerner le phénomène de la dégradation des ressources forestières, il est nécessaire d’adopter une approche systémique qui inclut une démarche interactionniste.

Cette approche permet d’avoir une plus ample connaissance des différentes organisations sociales à travers l’analyse des rapports et des interconnexions entre l’homme, la nature et la culture dans les différentes localités de la forêt classée de Dindéresso », a soutenu l’impétrant.

Pour mieux élucider la problématique de la recherche, la démarche qualitative a été adoptée par le doctorant pour pénétrer l’univers des acteurs. Des entretiens et des observations ont été menés dans l’ensemble des villages du site de recherche.

Il ressort de l’étude réalisée sur trois ans que les préoccupations environnementales actuelles dans la zone ont des origines remontant aux politiques coloniales et postcoloniales. « Outre la remise en cause de l’aire protégée dans un contexte de raréfaction foncière, la forêt classée de Dindéresso constitue néanmoins un bouclier spatial, un facteur de stabilité et un site sacrificiel pour l’ensemble des villages environnants », a conclu le désormais Docteur en sociologie.

« Ce document méritait vraiment d’être produit »

Sous la direction d’Augustin Palé, Maître de conférences, Abdoulaye Sawadogo a résumé son travail dans un document de 367 pages. Entre autres 72 entretiens individuels, 17 entretiens de groupes et 12 focus-groupes lui ont permis de se défendre devant les quatre professeurs composant le Jury.

Le rapporteur Aly Tandian a noté un « travail de fourmi innovant et ambitieux » et une thèse assez bien écrite. Son collègue rapporteur Ali Sangaré dit avoir remarqué « beaucoup plus de qualités que d’insuffisances dans ce travail ». « Ce document méritait vraiment d’être produit », a-t-il ajouté. Le président du Jury, le Pr Kamba André-Marie Soubeiga, a également fait valoir le style d’écriture et les illustrations du « chercheur junior » malgré quelques coquilles.

Les membres du Jury ont, à l’unanimité, décidé d’attribuer le titre de Docteur à l’étudiant. L’ensemble de son travail a été sanctionné par la « Mention très honorable ». Il a été cependant recommandé au Dr Abdoulaye Sawadogo de revoir son document en retouchant la forme et en le débarrassant des coquilles.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *