Côte d’Ivoire : Le gouvernement adopte des mesures contre le Coronavirus

1116 0

La présidence ivoirienne a pris des mesures à la suite d’une réunion du Conseil National de Sécurité qui a adopté le renforcement de la lutte contre la propagation du Coronavirus (COVID -19) en Côte d’Ivoire.

Une réunion du Conseil National de Sécurité tenue cet après-midi du lundi 16 mars 2020 a adopté plusieurs mesures pour freiner l’expansion du coronavirus en Côte d’ivoire dont les autorités en ont confirmé 06 cas à ce jour. Voici la liste exhaustive des dispositions retenues par le Conseil National de Sécurité de Côte d’Ivoire :

– Suspension pour une période de 15 jours renouvelable, à compter du 16 mars 2020 à minuit, de l’entrée en Côte d’Ivoire des voyageurs non ivoiriens en provenance des pays ayant plus de 100 cas confirmés de maladie à coronavirus (COVID-19) ;

– Renforcement du contrôle sanitaire aux frontières aériennes, maritimes et terrestres ;

– Mise en quarantaine des cas suspects et des contacts des malades dans les centres réquisitionnés par l’Etat ;

– Fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur pour une période de 30 jours à compter du 16 mars 2020 à minuit ;

– Respect d’une distance d’au moins un (01) mètre entre les personnes dans les grandes surfaces, les maquis, les restaurants, les entreprises, la zone aéroportuaire et les lieux publics ;

– Respect des mesures d’hygiène corporelle, comportementale, hydrique et alimentaire;

– Interdiction des salutations manuelles, accolades et embrassades et de la consommation de la viande de brousse ;

– Fermeture des boîtes de nuit, des cinémas et des lieux de spectacle pour une période de 15 jours ;

– Interdiction des rassemblements de population de plus de 50 personnes pour une période de 15 jours ;

– Suspension de tous les événements sportifs et culturels nationaux et internationaux  pour une période de 15 jours ;

– Gratuité totale du diagnostic et de la prise en charge de tous les cas suspects et confirmés de COVID-19.

La panique et la frénésie suscitées par le coronavirus s’emparent d’Abidjan

Avant l’adoption de cette série de mesures, l’on avait assisté à une levée de bouclier et une vague d’indignation des populations ivoiriennes qui estimaient que leur gouvernement ne faisait pas assez pour prévenir l’explosion plus ou moins inévitable de cas confirmés comme partout dans le monde.

Pendant ce temps, les supermarchés refusent du monde et les populations prennent leurs dispositions en vue d’un auto-confinement. Les produits de grande consommation commencent à manquer à l’appel. Les produits d’hygiène, notamment les gels hydroalcoholiques et les cache-nez connaissent une pénurie. Dans les marchés, les prix flambent.

Dame Zofé Lou vendeuse au marché de Bingerville tente d’expliquer cette inflation des prix sur les marchés dans le district d’Abidjan, la capitale ivoirienne : « Les bateaux sont de plus en plus rares. En tout cas c’est ce qu’on nous a dit au port car tout vient de l’Europe et de la Chine. Donc nous achetons plus cher».

« Cette ruée sur les marchés et les grandes surfaces me rappellent fort bien et personnellement la crise post-électorale de 2010-2011. Ce qui me gêne très franchement c’est la flambée des prix. Comme quoi les commerçants ne manquent pas d’occasion pour faire plus de bénéfices et ça c’est dommage », s’indigne Yvette Kakou, enseignante.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *