Projet Backup solaire : Plus de 850 bénéficiaires pour la phase 1

1349 0

 Dans le cadre de la mise en œuvre du projet Backup solaire, le ministre de l’énergie a effectué une visite ce mardi 17 mars 2020. Il s’est agit pour Bachir Ismaël Ouédraogo de constater de visu les réalisations faites et de recueillir les difficultés des utilisateurs.

La première étape de la visite du ministre de l’énergie a concerné la stèle du crash d’air Algérie. Le  Dr Bachir Ismaël Ouédraogo est parti sur les traces du projet Backup solaire. Un projet qui vise des objectifs nobles. « L’objectif du Backup solaire est de mettre en place un mécanisme de prêt. On permet d’installer un kit solaire et de payer par tempérament », a-t-il expliqué.

Et selon les propos du ministre, c’est une attitude qui vise à permettre aux ménages qui n’ont pas accès  à l’électricité d’en avoir. Les zones non-loties, les entreprises et les localités reculées sont ainsi dans la ligne de mire du ministre. Aussi, en ces temps de chaleur, il a invité les consommateurs burkinabè à se pencher sur la solution solaire.

Une solution qui présente des avantages, selon les dires du Dr Ouédraogo. « Avec ce que nous avons entendu aujourd’hui, nous sommes satisfaits premièrement quant à la qualité des installations. Deuxièmement, nous avons vu des réductions drastiques des coûts », a soulevé le ministre. Son but est celui d’atteindre la couverture universelle en matière d’accès à l’énergie.

Vidéo : Visite du ministre de l’énergie sur les traces des installations du projet backup solaire

Burkina 24

Sur le terrain, les avis se rejoignent pour l’appréciation du projet. « Avant, nous avions des problèmes de courant. Le courant se coupait à tout moment et on n’arrivait pas à travailler », a confié Saga Sawadogo, patron d’une société d’imprimerie. Avec l’avènement de Backup solaire, ce chef d’entreprise avoue avoir amélioré ses conditions de travail. Il indique également que les factures d’électricité ont connu une baisse considérable.

Un plus loin, c’est le même récit pour un styliste qui a choisi de basculer sur le solaire la journée. « En cas de coupure, ça prend automatiquement le relais et il y a une partie des machines qui n’utilisent que les plaques solaires. Au total, on a 30 machines et il y a au moins 10 machines qui fonctionnent avec l’énergie solaire », a expliqué Ali Sawadogo, le responsable de l’atelier de couture.

Pour cette première phase de Backup solaire, c’est environ 850 ménages qui ont bénéficié des installations. Selon les propos du ministre, la deuxième phase va démarrer incessamment et aura pour objectif l’installation de plus 3.000 kits. « Nous allons mettre l’accent sur les kits complets avec télé, ventilateurs  et au moins cinq luminaires », a dit le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo pour conclure.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *