Coronavirus au Burkina : La déclaration du CDP

1006 0

Ceci est un communiqué du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) sur la situation sanitaire au Burkina Faso.

Aujourd’hui, le Coronavirus est une réalité au Burkina Faso. La seule attitude à adopter, selon les spécialistes, pour éviter d’attraper la maladie, c’est de prendre des précautions d’hygiène conformes  aux consignes données par le personnel de la santé.

J’invite toute la population burkinabè à garder son sang-froid et à respecter scrupuleusement lesdites consignes. Chaque Burkinabè doit prendre conscience de l’existence de la maladie, œuvrer pour la sauvegarde de sa vie et pour la sauvegarde de celle des autres. C’est à ce prix que nous pourrons circonscrire l’évolution de la maladie, et stopper sa propagation.

Je saisis l’opportunité pour féliciter l’ensemble des syndicats qui, au nom de l’intérêt supérieur de la nation, a annulé les marches-meetings du 17 mars 2020. C’est la preuve d’une hauteur d’esprit républicain et la démonstration de leur engagement respectif au profit du bien-être des populations. 

Dans un précédent communiqué, nous avons attiré l’attention sur l’inertie du gouvernement en ce qui concerne le manque de matériel adéquat dans la prise en charge des malades et sur son manque d’anticipation. Cela devient pertinent par l’actualité des dernières heures. En effet, tous les voyageurs d’un vol ont été confinés dans un hôtel de la place. C’est la preuve que rien n’est fait pour contenir et prendre en charge plusieurs cas de personnes atteintes de coronavirus. 

Ce qui veut dire que le gouvernement n’a pas initié jusqu’à présent des dispositifs en termes d’infrastructures sanitaires d’accueil, ni de personnel disponible sur tout le territoire pour traiter efficacement les cas suspects ou avérés du coronavirus. 

J’invite par conséquent le gouvernement à tout mettre en œuvre pour créer des centres adéquats d’accueil et de traitement, doter le personnel soignant de l’équipement nécessaire pour se protéger eux-mêmes et assurer une meilleure prise en charge des malades. Il faut rendre disponible,  sur toute l’étendue du territoire national, le matériel de détection et de dépistage afin de prémunir les sujets sains et prendre en charge les dépistés positifs dans les meilleurs délais. 

La communication sur les bonnes pratiques et les gestes à adopter doit s’intensifier pour que toute la population prenne conscience de la dangerosité de cette pandémie et  se protège.

Je réitère les vœux de prompt rétablissement aux malades. Je réitère mes vives félicitations au personnel soignant et les encourage à poursuivre les efforts afin d’apporter le soulagement nécessaire aux malades et de rassurer les populations sur leur capacité à endiguer le mal. 

Démocratie-Progrès-Justice

Ouagadougou, le 17 mars 2020

Pour le Bureau Politique National,

Le Président Eddie KOMBOIGO



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *