COVID-19 au Burkina : Des soignants s’inquiètent de l’insuffisance du matériel de protection

1165 0

Le dernier bilan dressé par le comité de la réponse à l’épidémie du COVID19 ce mercredi 18 mars 2020 fait état d’un décès et de 7 nouveaux cas confirmés dont un cas à Bobo Dioulasso. Ces nouveaux cas portent le total à 27 cas confirmés. Parmi ces cas confirmés, figurent au moins trois professionnels de santé qui ont contracté la maladie au contact des patients, selon nos sources. Cette situation inquiète le personnel soignant.

C’est dans la peur au ventre que certains professionnels de santé exercent actuellement dans leur service. En effet, selon plusieurs témoignages recueillis auprès d’agents de santé, les personnels soignants sont laissés à eux-mêmes sans moyens de protection.

« Ce qui est déplorable, est que dans les structures sanitaires, il n’y a rien qui est fait pour protéger les agents de santé. Même une simple bavette, il n’y en a pas, un simple gel il n’y en a pas. Je ne sais pas comment on veut que les gens fassent.  Pourtant on sort à la télé, on dit que la situation est sous contrôle, pourtant il n’y a rien », témoigne un médecin de l’Hôpital de district de Bogodogo qui a requis l’anonymat. Selon ce dernier, les quelques bavettes distribuées actuellement aux agents de santé ne les protègent pas du coronavirus. « Sincèrement dit, nous ne sommes pas protégés et les gens veulent arrêter de travailler», s’alarme-t-il.

Lire aussi 👉Le Burkina enregistre son premier cas de décès du COVID-19

Une information confirmée par le Secrétaire Général du Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA) Pissyamba Ouédraogo. A l’en croire, les professionnels de santé n’ont pas été associés au plan de riposte contre le coronavirus.

« Il y a plus d’annonces politiques que d’actes sur le terrain. Sur le plan matériel, de l’envergure et sur le plan de préparation des acteurs, les mesures prises sont insuffisantes et ça fait courir plus de risque qu’il ne faut à la population », foi de Pissyamba Ouédraogo

Pourtant lors d’un point de presse ce mercredi 18 mars 2020, le coordinateur national du comité de la réponse de l’épidémie COVID19, le Pr Martial Ouédraogo, a rassuré que le Burkina Faso a pris toutes les dispositions pour la prise en charge de cette maladie.

Maxime KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *