Coronavirus/Burkina : 4 personnes guéries et libérées

Le Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19 a annoncé ce vendredi 20 mars 2020 que le Burkina Faso enregistre à ce jour 40 cas confirmés dont 4 personnes guéries. L’annonce a été faite lors du point de presse quotidien du gouvernement sur le Coronavirus.

Le Burkina compte désormais 40 cas confirmés de coronavirus. « Nous avons 40 cas confirmés à ce jour dont malheureusement le décès, 38 cas à Ouagadougou, un cas à Houndé et un cas à Bobo. Nous sommes donc à 20 femmes et 20 hommes touchés par cette épidémie », a déclaré le coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19, Pr Martial Ouédraogo.

Quatre membres du personnel soignant sont contaminés par le covid-19. « Nous avons eu un personnel sanitaire qui a été également contaminé. Ceci apporte à 4 selon nous. Nous nous retrouvons donc avec le foyer initial qui a occasionné 21 cas secondaires et les 2 foyers qui sont venus s’ajouter depuis belle lurette au foyer initial qui sont les foyers de Houndé et du foyer diplomatique », a-t-il ajouté en rassurant que les contacts sont en confinement et suivis. D’autres contacts sont également recherchés.

« Nous avons enregistré nos 4 premières guérisons. Ces patients sont effectivement sortis de l’hôpital, mais je ne vous rapporterai ni le nom ni les sexes. Car, ça ne fait pas partie de la surveillance épidémiologique. On peut extrapoler à partir donc du sexe pour retrouver quelque chose qu’on cherche», a informé Pr Martial Ouédraogo.

A ce propos, le pasteur Mamadou Karambiri et son épouse, les deux premiers cas officiellement déclarés positifs au covid-19, ont annoncé ce 20 mars 2020 qu’ils étaient guéris et ont quitté l’hôpital où ils étaient internés.

Le coordonnateur a toutefois rappelé que les personnes guéries ne sont pas immunisées. « Il faut savoir que ce n’est pas une immunisation à vie, évidemment vous avez ce qu’on appelle un appoint d’immunité donc vous pouvez recontracter le coronavirus mais vous pouvez faire une forme mineure. C’est pour ça nous conseillons aux gens qui viennent de guérir quand à leur sortie de faire très attention. », a-t-il averti.

Prenant l’exemple de ceux qui sont rentrés en contact avec le ministre de l’éducation nationale testé positif, Pr Ouédraogo a rappelé les consignes. « Si vous estimez que vous avez couru un risque par rapport à nos recommandations, vous devez faire immédiatement l’auto isolement. Ce qui non seulement protège votre entourage et contribue donc à limiter la progression de l’épidémie. Donc je vous conseille l’auto isolement, c’est-à-dire rester à la maison, éviter les contacts étroits avec les proches. Si ces contacts sont plus étroits, vous devez porter un masque», a-t-il largement expliqué.

A en croire le coordonnateur national, l’augmentation des cas de l’infection reçus, surtout l’infection de ses collègues et le décès enregistré, interpelle à plusieurs niveaux. « Au niveau des équipes de prises en charge, il faudra que l’on sache et que l’on s’attende à une augmentation possible des cas graves», dixit le coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Covid-19.

Dans cette lutte, les déplacés ne sont pas en reste. « Nous les appelons des groupes spécifiques et nous avons dans le plan de riposte, un plan qui les concerne. A côté des déplacés il y a par exemple les prisons, les casernes et nous avons adapté notre riposte à ces groupes spécifiques», a assuré le Pr Martial Ouédraogo.

Il a par ailleurs appelé la population au respect des consignes. « Au niveau de la population, qui souvent est laxiste pour l’application des mesures préventives, qu’elle sache que cette maladie peut être mortelle », a-t-il lancé en rappelant que cette tâche sera caduque, mais c’est la responsabilité de tous et cette lutte doit être menée quelles que soient les difficultés.

Au niveau mondial, le nombre de cas atteints de coronavirus est à 2419 avec 9819 décès. 160 pays sont touchés  dont 33 pays touchés en Afrique. Les pays voisins du Burkina qui sont touchés sont la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Benin et le Niger.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page