Coronavirus : Le Faso Autrement invite le gouvernement à lancer la campagne anti-Covid-19

319 0
ECOUTER

Ceci est une déclaration du parti Le Faso Autrement sur la situation sanitaire nationale.

Notre pays, déjà lourdement frappé par le terrorisme et la mauvaise gestion, doit aujourd’hui faire face à cette épidémie de la maladie à coronavirus 2019, aussi appelée Covid-19 qui s’installe progressivement dans notre pays depuis le 8 mars 2020.

Signalée en décembre 2019 à Wuhan dans la province chinoise de Hubei, le Covid-19 s’est propagé à une vitesse fulgurante dans le monde. Face a cette crise sanitaire globale sans précédent, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré le coronavirus comme une pandémie le 11 mars 2020. A la date du 18 mars 2020, 166 pays, dont 30 d’Afrique, sont touchés par cette pandémie du Covid-19, avec plus de 200.000 personnes infectées et plus de 8.000 morts enregistrés.

Avec 33 personnes infectées par le Covid-19, le Burkina Faso vient d’enregistrer son premier décès, à ce jour.

Ce constat alarmant au regard de ce qui est vécu dans les autres pays, et notamment dans les pays développés, nous interpelle sur le niveau de préparation et l’efficacité de la réponse que nos autorités opposent à cette pandémie.

La recherche de l’efficacité exige que l’on fasse urgemment appel aux connaissances et compétences des experts scientifiques pour prendre les décisions politiques énergiques et appropriées qui s’imposent afin de préserver les vies des populations en freinant, voire en éradiquant la poussée de la pandémie.

Tenant compte de l’obsolescence et de la fragilité de notre système de santé et de l’inexistence de moyens, notre Etat devrait mettre en avant le principe de précaution et de la prévention pour faire face à pareille situation.

Il est impératif de lancer une campagne de communication et de sensibilisation soutenue contre la propagation du Covid-19, accompagnée de mesures appropriées à prendre sans complaisance. L’efficacité de cette campagne de communication repose sur la transparence, la qualité et la pertinence des informations et données fournies.

L’objectif de renforcer la prévention est de limiter la propagation du virus afin de réduire le fardeau sur notre système de santé et en particulier le personnel de santé qui est sur la ligne de front dans cette guerre contre le Covid-19. Nous voulons saluer ici les efforts du personnel de santé et tous les partenaires engagés dans cette lutte sans précédent.

La communication devrait concerner tout autant la ville que la campagne et porter beaucoup plus sur la sensibilisation et la vulgarisation des gestes barrières que sur l’information pure relative à l’évolution de la pandémie.

Le parti Le Faso Autrement invite chaque Burkinabè à ne prendre aucun risque face à cette pandémie, en appliquant scrupuleusement le geste barrière et les consignes sanitaires préconisées par l’OMS pour se protéger et protéger les autres du Coronavirus. Il s’agit de :

  • Se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes ;
  • Ne pas toucher son visage ;
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter, et se laver les mains au savon;
  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades ou tout autre contact physique ;
  • Respecter une distance sociale d’un (1) mètre en tout temps quand on rencontre quelqu’un;
  • Eviter les rassemblements et limiter les déplacements et les contacts.
  • Les voyageurs devraient rester 14 jours chez eux et éviter les contacts avant de sortir. S’ils présentent des symptômes (fièvre, toux, et ou difficultés à respirer) il faut aller consulter.
  • Si une personne est malade, elle doit garder deux (2) mètres de distance avec les autres et aller consulter urgemment pour se faire tester.
  • Il faut protéger les personnes âgées, et leur laver souvent les mains avec du savon. N’allez pas les voir si vous êtes malades.

Etant donné que ce virus circule déjà dans Ouagadougou, il y a sûrement beaucoup de personnes asymptomatiques qui contaminent d’autres personnes actuellement.

Ainsi, ces mesures préventives sont tant impératives qu’urgentes pour éviter les crises sanitaires que vivent les pays développés comme l’Italie.

Les médias ont le devoir de sensibiliser et d’informer urgemment la population et de relayer le message.

Le Burkina Faso est le premier pays africain au Sud du Sahara à enregistrer un décès dû au Covid-19. Le gouvernement burkinabè et le peuple burkinabè doivent se réveiller ! Prenons le problème à bras le corps et réagissons. Il est temps d’agir.

En cette période de crise multidimensionnelle que traverse notre pays, nous savons que nos vies dépendent des actions responsables et citoyennes de tout un chacun.

Notre solidarité et notre action collective permettront de freiner la progression du virus tout en prenant soin de nos populations les plus vulnérables, à travers l’entraide et notre vivre ensemble.

S’il vous plait, lavons-vous régulièrement les mains au savon et évitons tout contact. Ces simples gestes pourront sauver des vies.

Que Dieu protège le Burkina Faso!

“Rien n’arrête une idée arrivée à son heure”

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre