COVID-19, terrorisme et syndicalisme : La déclaration de la majorité présidentielle

487 2
ECOUTER

Ceci est une déclaration de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) sur la situation sanitaire nationale.

Peuple du Burkina Faso,

En décembre 2019, se déclenchait en Chine le foyer épidémique CORONA VIRUS, dénommé COVID-19 dont nous étions loin d’imaginer qu’il deviendrait une urgence sanitaire mondiale et se retrouverait aux portes de notre pays.

Mais voilà que depuis le 09 mars 2020, date d’enregistrement des premiers cas confirmés au Burkina Faso, cette pandémie est devenue une préoccupation majeure dans notre pays, alors que nous tentions de relever ensemble le défi sécuritaire auquel nous ont soumis les forces du mal depuis fin 2015.

Depuis cette date fatidique du 09 mars 2020 et jusqu’au 21 mars 2020, notre pays enregistre 64 cas confirmés avec malheureusement 03 décès et plus de 600 personnes contactées placées sous surveillance médicale.

L’APMP s’incline devant la mémoire des disparus et adresse aux familles éplorées ses sincères condoléances ainsi qu’un prompt rétablissement à tous nos concitoyens infectés par ce virus.

Peuple du Burkina Faso,

Depuis la survenue de cette pandémie, l’APMP a pu constater combien les personnes ressources et les leaders d’opinions de notre pays, plus particulièrement les responsables des communautés religieuses et coutumières, s’investissent aux côtés du gouvernement pour sensibiliser l’opinion quant à l’application et à l’observation des mesures sanitaires qui s’imposent afin de casser la chaîne de transmission du virus au sein des populations. Elle tient à les féliciter pour leur sens élevé de patriotisme et exhorte l’ensemble de ces leaders d’opinion à poursuivre leur œuvre salvatrice.

L’APMP voudrait, tout en félicitant le Gouvernement pour les premières mesures prises dès l’enregistrement des premiers cas dans notre pays, saluer la hauteur et la pertinence du message du Chef de l’Etat, Son Excellence Roch Marc Christian KABORE, adressé à la Nation le vendredi 20 mars 2020.

De cette adresse, des mesures vigoureuses ont été édictées parmi lesquelles nous notons :

– les mesures de restrictions quant aux regroupements de plus de 50 personnes celles concernant les débits de boissons, les salles de cinéma, de jeux et de spectacles ainsi que les marchés et yaars ;

– l’instauration du couvre-feu de 19h à 5h sur toute l’étendue du territoire national ;

– la fermeture des aéroports de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, des frontières terrestres et ferroviaires sauf pour le fret ;

– la suspension des opérations de délivrance des CNIB et de l’enrôlement biométrique ;

– l’application des mesures d’hygiène dans tous les lieux publics et privés et l’incitation au respect strict des dispositions et précautions sanitaires énoncées par le Ministère de la Santé ;

– la prise en charge gratuite des soins pour tous les cas qui seront enregistrés.

L’ensemble de ces mesures vise à endiguer cette pandémie au Burkina Faso et à maintenir l’équilibre économique et social de notre pays. C’est pourquoi, l’APMP lance un appel à tout le peuple burkinabè à les observer scrupuleusement et à s’inscrire résolument dans un élan patriotique pour le salut de la Nation.

L’APMP invite le gouvernement à s’investir instantanément à la mise en application effective de l’ensemble de ces mesures sur toute l’étendue du territoire et à mettre à la disposition des agents de santé tous les moyens et les ressources nécessaires à la lutte contre cette pandémie.

L’APMP salue et félicite tous les agents de la santé, qui depuis la déclaration de cette épidémie dans notre pays s’investissent à la prise en charge des malades et à la prévention des populations, bien souvent au péril de leur vie. Leur professionnalisme et leur amour pour la patrie forcent l’admiration et l’APMP leur adresse toute sa fierté et ses encouragements.

L’APMP remercie enfin les partenaires techniques et financiers de notre pays qui s’investissent à nos côtés et sait compter sur leur accompagnement jusqu’à la résorption totale de la pandémie au Burkina Faso.

Peuple du Burkina Faso,

Camarades militantes et militants,

A l’heure où des hommes et des femmes, au péril de leur vie, œuvrent à sauver des Burkinabè et à éradiquer le fléau du COVID-19, certains partenaires sociaux au motif de revendications corporatistes tentent de bloquer le fonctionnement de l’Administration publique par des mouvements d’humeur intempestifs et des mots d’ordre de grève irresponsables.

En application des consignes de leurs organisations syndicales, des agents indélicats du service public, dans l’insouciance totale du danger qui pèse sur la Nation et sous le couvert du droit de grève, vont jusqu’à agresser, et parfois physiquement des citoyens qui refusent de s’inscrire dans leur projet égoïste, intestinal et funeste. Il importe pour nous de marteler, en rappelant à tous qu’autant l’Etat de droit procure sous certaines conditions le droit de grève aux travailleurs qui peuvent s’en prévaloir, autant il nous impose à respecter les libertés des autres.

L’APMP condamne avec la dernière énergie, l’agression perpétrée le vendredi 20 mars 2020 par des individus fort heureusement identifiés, sur un agent qui usait de son droit au travail, à la direction générale des impôts. Elle appelle la justice à se saisir du dossier et demande au gouvernement de prendre toutes les mesures et sanctions administratives qui s’imposent, et à ne ménager aucun effort pour protéger les travailleurs sur leurs lieux de travail relevant de son autorité.

C’est le lieu pour l’APMP, de lancer un appel aux partenaires sociaux, à tous les syndicats patriotes et intègres, à observer un sursaut patriotique en marquant une trêve sociale et en conjuguant nos efforts, pour sauver la Nation et les vies en péril.

Peuple du Burkina Faso,

Camarades militantes et militants,

Son Excellence Roch Marc Christian KABORE dans son adresse à la Nation n’a pas manqué en conclusion, de dire que c’est dans la solidarité et l’union sacrée que nous relèverons le défi du COVID-19. C’est pourquoi, l’APMP lance un appel à une solidarité agissante au sein des populations et les exhorte à bannir toute forme de stigmatisation.

Elle invite le gouvernement à lancer sous la forme appropriée, une vaste campagne de solidarité nationale, d’une part pour renforcer le dispositif de dépistage et de prise en charge des malades, d’autre part pour apporter l’assistance sociale nécessaire aux populations démunies au cas où les mesures de confinement s’avéreraient plus drastiques. Femmes et hommes du pays des hommes intègres, le terrorisme et la pandémie du COVID-19 sonnent comme les grandes épreuves de notre génération dont nous avons l’obligation de relever le défi pour la postérité.

La pandémie de COVID-19 ne doit point nous faire perdre l’attention sur la menace sécuritaire et notre devoir de faire corps avec nos Forces de Défense et de Sécurité pour maintenir l’intégrité de notre territoire et la quiétude de nos populations. Sachons taire nos divergences pour la survie collective et la sauvegarde de la vie humaine.

Tous ensemble et solidaires, nous vaincrons !

Que Dieu garde et bénisse le Burkina Faso !

Pour l’APMP,

 Le coordonnateur

Clément P. SAWADOGO

Grand Officier de l’Ordre de l’Etalon

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Il y a 2 commentaires

  1. Si le ridicule tuait d’autres seraient déjà mort ,l’âge n’est souvent synonyme de sagesse et de maturité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre