Gestion du COVID-19 : Les recommandations de la Société Burkinabè de Santé Publique (SOBUSAP)

163 0
ECOUTER

Ceci est une déclaration de la Société Burkinabè de Santé Publique (SOBUSAP) sur le COVID-19. 

Depuis la fin de l’année 2019, le monde vit l’une de ses plus graves crises sanitaires du 21ème siècle. Partie de Wuhan en Chine, la crise du Covid-19 (maladie due au coronavirus en 2019) a rapidement gagné l’ensemble des continents totalisant à la date du 18 mars 2020 un nombre cumulé de 191127 cas dont 7807 décès, soit un taux de létalité de 4% [source : Organisation mondiale de la Santé (OMS), rapport 58].

Notre pays, depuis le début de ce mois de mars 2020, a enregistré ses premiers cas. A la date du 19 mars 2020, les statistiques officielles rapportent 33 cas dont malheureusement 1 décès (soit une létalité initiale de 3,7%). Nous sommes en présence d’une infection virale à contagiosité très élevée. Même si la létalité parait faible au regard de ce potentiel de contagiosité élevé, nous devons nous convaincre qu’il s’agit d’une urgence sanitaire.

En pareil circonstance, l’ultime objectif est la rupture de la chaîne de transmission de l’infection. Une toute autre alternative allant dans le sens de promouvoir l’immunisation de masse (effet troupeau) coutera tant sur le plan de la morbidité que de la mortalité. La dynamique de l’infection dans les prochains jours dépendra fortement du comportement des populations et donc de notre comportement à tous.

Les informations publiées par l’OMS indiquent que le mode de transmission est essentiellement par contact avec des objets souillés ou en inhalant des micro-gouttelettes (postillons) d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer, de parler, chanter voire crier. Les mesures pour se protéger ont été largement diffusées par le Ministère de la santé. Ces mesures peuvent être consultées également sur le site de l’OMS (https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/q-a-coronaviruses).

La SOBUSAP salue les mesures déjà prises par le Gouvernement pour le diagnostic et la prise en charge des cas ainsi que la mise en quarantaine et le suivi des sujets contacts. Elle salue également les mesures prises pour l’information du public et sa protection contre le Covid-19. Ces mesures sont adaptées au stade actuel de l’épidémie fait de cas sporadiques venant de quelques foyers familiaux et de deux foyers géographiques.

La SOBUSAP insiste néanmoins sur la nécessité pour le Gouvernement de considérer les mesures complémentaires suivantes pour empêcher l’accélération de l’épidémie et l’installation d’une phase soutenue de transmission communautaire. Ainsi, la SOBUSAP souhaite que le gouvernement :

A l’endroit des services de santé :

  • Fournisse au personnel de santé dans les structures de santé (publiques et privées) les moyens nécessaires pour sa protection, car dans des situations pareilles, ces derniers sont les plus exposés ; il s’agit des équipements de protection personnelle en milieu de soins ;
  • Anticipe sur l’identification et la préparation dans chaque région de sites aménagés et équipés pour l’accueil d’éventuels cas qui nécessiteront une prise en charge hospitalière ;
  • Dote les services cliniques, d’équipements de réanimation pour les cas potentiels nécessitant une assistance respiratoire ;
  • Assure une formation en cascade de tous les personnels soignants et professionnels de santé sur les mesures prévention et de contrôle des infections associées aux soins.

A l’endroit de la population générale

  • Intensifie les informations par tous les canaux disponibles sur les mesures barrières et de distanciation sociale. Une communication structurée et quotidienne évitera les fausses informations (« fake news ») régulièrement relayées par les réseaux sociaux ;
  • Organise une large consultation de l’ensemble des segments de la société en vue de proposer des mesures partagées et consensuelles de distanciation sociale ;
  • Prenne des décisions courageuses (à caractère injonctif) de confinement général pour casser la chaîne de transmission du COVID-19.

A l’endroit du monde scientifique 

  • Stimule la mise en place d’une plateforme technique d’aide à la décision pour mieux riposter en produisant les données probantes accumulées jour après jour sur le COVID-19 ;
  • Encourage et finance la mise en place de protocoles de recherche pour générer des primaires qui d’une part, aideraient les autorités de santé et les cliniciens à mieux gérer au quotidien l’épidémie et d’autre part permettraient de documenter cette expérience burkinabè de préparation et de riposte au COVID-19 afin de mieux faire à l’occasion d’autres situations d’urgence.

La SOBUSAP rappelle que l’ultime objectif est la rupture de la chaîne de transmission de l’infection et que par conséquence la dynamique de l’infection dans les prochains jours dépendra fortement de nos comportements à tous. Au regard de la fragilité de notre système de santé, il sera beaucoup plus profitable à tous d’avoir des comportements individuels et collectifs responsables.

La SOBUSAP félicite et encourage l’ensemble des professionnels de santé qui œuvrent au quotidien pour la protection de la santé des populations malgré les difficiles conditions de travail. Elle invite ses membres, où qu’ils soient à s’engager auprès des acteurs de la riposte mise en place dans notre pays par le gouvernement et ses partenaires.

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre