Guinée : Un scrutin ensanglanté le dimanche 22 mars 2020

231 0
ECOUTER

Des violences meurtrières ont lourdement entaché le double scrutin législatif et référendaire constitutionnel en Guinée ce dimanche 22 mars 2020. Plusieurs morts et blessés ont été enregistrés tant dans le camp présidentiel que dans l’opposition qui a juré faire barrage à un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé.

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), regroupant des partis politiques de l’opposition et des mouvements de la société civile, a dénombré une dizaine de morts au cours de la journée électorale du dimanche 22 mars 2020. Quant au ministère de la Sécurité, ce sont quatre (4) morts annoncés dont deux dans les violences et deux autres des suites d’un accident et par arrêt cardiaque.

Le ministère de la Sécurité a, en outre, ajouté que neuf (9) agents de l’Unité spéciale de la sécurisation des élections dont 7 policiers ont été grièvement blessés. Le FNDC déplore pendant ce temps plusieurs dizaines de blessés par balles parmi ses sympathisants.

Une vraie guerre des communiqués a alors été déclenchée au soir du double scrutin législatif et référendaire du dimanche 22 mars entre le pouvoir et l’opposition. D’intenses violences ont été répertoriées dans plusieurs quartiers de la capitale Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays.

Selon les explications du ministère de la Sécurité, des manifestants s’en sont pris aux bureaux de vote, saccagés et incendiés le matériel électoral dans plusieurs villes du pays et dans des quartiers de Conakry favorables à l’opposition.

Alors que le FNDC lui appelle à poursuivre les manifestations, plusieurs interpellations ont d’ores et déjà et faites dans le camp de l’opposition pour entre autre des faits de troubles à l’ordre public, détention et utilisation d’armes à feu.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre