Mine : La Compagnie Endeavour rachète SEMAFO

803 0
ECOUTER

La transaction a été annoncée le lundi 23 mars 2020. Désormais, la compagnie est détenue à 70 % par les actionnaires d’Endeavour et à 30 % par les porteurs de titres de SEMAFO.

L’acquisition, qui sera entièrement réalisée par l’entremise d’un échange d’actions, est évaluée à 1 milliard de dollar canadien (environ 421.00.00.000 de F CFA).

La transaction va induire un changement, notamment la perte du siège social au Québec puisque SEMAFO, établie à Montréal, sera contrôlée depuis Londres, au Royaume-Uni, où se trouve le bureau corporatif d’Endeavour. Mais un compromis sera trouvé.

« Nous allons maintenir une présence à Montréal par l’entremise d’un centre (responsables de nos activités techniques) ce qui témoigne de la qualité de notre équipe et de la vigueur de l’industrie minière québécoise », a expliqué le président et chef de la direction d’Endeavour, Sébastien de Montessus, rapporte le site www.lapresse.ca.

Notons que les discussions entre les deux minières ont commencé en début 2019 et la clôture est prévue d’ici fin juin 2020. Une proposition avait été présentée en mai, mais il n’y avait pas eu d’entente. Les pourparlers ont repris au début de l’année 2020.

Rappelons que SEMAFO exploite deux mines au Burkina Faso dont celle de Mana, dans la région de la Boucle du Mouhoun, et la mine de Boungou dans la région de l’Est. En début novembre 2019, un convoi de la mine de Boungou a été la cible d’une attaque terroriste qui a fait une quarantaine de morts parmi les travailleurs.

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Communiqué de REMERCIEMENTS

Posté par - 5 juillet 2020 0
ECOUTER Les grandes familles BOENA, SAWADOGO, NASSA à Sabcé, Kongoussi, Ouagadougou, Kumassi, Bobo-Dioulasso et New-york. Le Wedranghin naaba à Sabcé,…