Burkina/Covid-19 : Le cri de cœur d’un malade

724 4
ECOUTER

L. O., se sentant fébrile, des agents mobiles mobilisés pour la lutte contre le Covid-19 au Burkina Faso sont passés à son domicile à Ouagadougou, le samedi 21 mars 2020. Le lundi 23, au téléphone, il est informé que le test est positif au Covid-19. Mais depuis lors, il n’a plus eu de retour sur la prise en charge. Le mercredi 25 mars 2020, il s’est confié à Burkina 24 tout en précisant que son témoignage ne vise pas la polémique mais pour interpeller sur la gestion des personnes atteintes.

« Je ne voudrais pas créer de polémiques. Il faut qu’on soit constructif dans tout ce qu’on fait. On sait que le personnel soignant fait un grand travail. Tout n’est pas parfait et c’est bien qu’on fasse un retour pour que les gens puissent améliorer. Le prélèvement a été fait samedi nuit et lundi matin, on m’a informé que j’étais positif. L’équipe mobile est passée à la maison pour faire le prélèvement.

Je m’attendais à ce qu’ils envoient une équipe pour, non seulement, me dire cela de vive voix, mais aussi m’indiquer quel est le traitement à suivre. Mais je n’ai pas eu cette visite. Au téléphone, on m’avait dit qu’une équipe allait passer, mais jusqu’à présent, 48 heures après, personne n’est passé. J’ai appelé plusieurs fois le 3535, ils me promettent qu’ils vont faire remonter l’information à la hiérarchie pour que quelqu’un passe. Je ne demande pas à être interné à Tengandogo, je veux juste qu’on me dise quels médicaments prendre.

Cette nuit, je n’ai pas pu vraiment dormir, parce que j’avais la toux, la fièvre qui était descendue un peu dimanche est remontée jusqu’à pratiquement 39 degrés. Je sens au niveau de la poitrine… c’est devenu lourd. C’est vraiment difficile. Il y a la fatigue générale, des douleurs musculaires. Jusqu’à présent je suis confiné à domicile.

Je félicite les agents pour le travail déjà abattu. Je sais que ce n’est pas facile. Mais déjà, qu’on puisse améliorer, accepter les retours des uns et des autres pour qu’on puisse améliorer la prise en charge ».

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 4 commentaires

  1. Bonsoir! Prends des feuilles d’aloès si elle sont grandes ,( 6 suffisent) et (8 si elles sont petites) nettoie à l’eau de javel pour tuer les microbes, bactéries et autres, coupe, les bords épineux et conserve le reste. Coupe les en petit morceaux carrés ou rectangle. Prend 3 litre d’eau et trempé y les morceaux précédemment coupés laisse infuser 24 h ( heure pour heure). Boit ensuite un demi verrevmatin et un demi verre le soir le toit après avoir manger. Fais le pendant 6 jours et adieu le COVID 19

  2. Là ca devient sérieux. Il faut une gestion rigoureuse de la prise en charge des malades déjà que le diagnostic est laborieux. Espérons que les équipes de santé ne sont pas déjà paniquées par le fait d’être eux-mêmes atteints. Une coordination de ces équipes est primordial.

  3. Dites aux monsieur de chercher des feuilles de nimier boire et se laver avec. Il faut qu’on se prenne en charge nous même sinon c’est dangereux. Les gens ont la grande bouche quand il s’agit de nous dire d’être prévoyant. Dieu nous protège seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre