COVID-19 au Burkina : Les propositions d’une ONG

238 0
ECOUTER

Ceci est le message de l’ONG Stand for Life and Liberty, S2L-Burkina Faso, à propos du COVID-19.

A  l’instar d’autres pays du continent, le Burkina Faso subit depuis peu les effets néfastes de la pandémie du COVID-19. Tout en traduisant ses encouragements au gouvernement pour les actions entreprises depuis l’apparition du premier cas, l’ONG S2L, qui se veut une force de propositions, apporte sa contribution pour une résorption des effets collatéraux liés à cette pandémie. 

Il s’agit de :

À L’ENDROIT DE LA POPULATION

  • Le respect strict des mesures d’hygiène et des gestes barrières;

  • Le respect strict des mesures administratives en vigueur ;

  • Le renforcement de la solidarité et de l’assistance sociale à l’endroit des personnes vulnérables (personnes âgées, personnes handicapées, personnes nécessiteuses) financièrement éprouvées par la fermeture des marchés, dans le strict respect des gestes barrières ;

  • Marquer au sol des boutiques, des banques, des lieux publics, la mesure de barrière en cas de file indienne.

A l’ENDROIT DU GOUVERNEMENT

1- Le réaménagement de la mesure de fermeture de certains marchés et yaars afin de faciliter l’approvisionnement des ménages en mettant l’accent sur la commercialisation des produits de première nécessité. Ce, dans le but d’éviter les regroupements et les attroupements en faisant respecter les mesures-barrières.

2- L’installation de dispositifs de désinfection des mains aux abords des marchés, des yaars, des lieux publics accompagnés et suivis par les FDS afin d’obliger les concernés à se désinfecter les mains ; 

3- La généralisation de la mesure de désinfection des espaces publics et privés, et des concessions des malades guéris et/ou hospitalisés ; 

4-Prendre en charge les malades de façon optimale, sans discrimination de titre, de race, d’ethnie, ou de religion ;

5-Anticiper en aménageant le SIAO, le palais des sports et le stade municipal en centre d’accueil et de traitement des malades avant que les hôpitaux ne soient débordés.

6- La mobilisation des gros contributeurs (mines, opérateurs de téléphonie mobile, banques, etc.), avec un engagement ferme à respecter ;

7- Accorder un allègement fiscal aux entreprises pour le premier semestre de 2020 en vue d’éviter la mise au chômage des employés ;

8- L’intensification des campagnes de sensibilisation à l’endroit du public en privilégiant les crieurs publics en ville et dans les villages les plus reculés ;

9- L’assistance aux ménages défavorisés avec un kit complet comprenant les besoins vitaux et hygiéniques pour un trimestre ;

10- Le renforcement de la régulation et du contrôle des prix des produits de première nécessité  et des produits d’hygiène avec à la clé une amende à payer pour les récalcitrants ;

11- La révision à la baisse du prix du carburant ;

12- De concert avec les institutions financières, accorder un différé de trois (3) mois pour le paiement des échéances de prêts à compter de fin mars 2020 ;

13- La dotation en matériel et équipements adéquats du personnel de santé ;

14- L’exploration de toutes les pistes pour l’obtention d’un traitement adapté au COVID-19 ;

15- La suppression de la pénalité de retard sur les loyers, les factures d’eau et d’électricité pour une période de 3 mois à compter du mois de mars ;

La Coordination nationale

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre