Lutte contre le coronavirus au Burkina Faso : Le ministre Éric Bougouma apporte sa contribution

595 0

Pour jouer sa partition dans la lutte contre la propagation du covid-19 qui endeuille la planète, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a offert çà et là du matériel sanitaire à des personnels de santé, au corps habillé et à un mouvement associatif.

« Vivre, ce n’est pas être témoin, c’est participer ». Cette pensée de Saint-Exupéry sous-tend bien l’action du ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, qui, durant une semaine entière, était sur le terrain de la lutte contre la pandémie à virus corona qui affecte la Nation. En effet, le 29 mars 2020, le ministre s’est rendu au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du quartier Nioko 1 de Ouagadougou où il a offert au personnel sanitaire du gel hydro-alcoolique, des dispositifs de lave-mains, des masques de protection, etc.

Le lendemain, soit le 30 mars, ce sont les 62 CSPS que compte la province du Ganzourgou, le Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Zorgho et diverses couches sociales (les jeunes, les femmes et les personnes du 3e âge) de ladite province qui ont bénéficié du même geste de solidarité du ministre pour contrer la propagation du covid-19.

Ce, au grand bonheur des bénéficiaires. C’est au haut-commissariat de la province qu’a eu lieu la remise du don composé des consommables médicaux sus-cités, de savons et de l’eau de javel. Après avoir réceptionné le don, le haut-commissaire, Robert Zoungrana, l’a transmis au médecin chef du district de santé de Zorgho, Yérou Sawadogo, pour dispatching à l’endroit des 62 CSPS et du CMA.

Et ce n’est pas tout. Car, de retour à Ouaga, bravant la maladie qui commande le confinement, le 31 mars 2020, ce fut au Groupement spécial d’intervention de la gendarmerie nationale au quartier Karpala de Ouagadougou que s’est rendu le ministre Bougouma pour poser le même acte en y ajoutant un thermomètre flash à distance. Car, conscient que les hommes de tenue sont fortement exposés à la pandémie dans l’exercice de leurs fonctions.

Un ministre pragmatique

Déterminé à ne pas rester de marbre dans la croisade contre la pandémie et comme si le ministre Bougouma avait le don d’ubiquité, le 1er avril 2020, il mettra le cap sur la Maison des jeunes pour y offrir au Mouvement des associations de la ville de Ouagadougou (MAVO) les mêmes consommables médicaux et des vivres afin d’accompagner le MAVO dans ses actions de sensibilisation de la population sur l’observation des mesures barrières au coronavirus.

A noter qu’à chacune des étapes, les bénéficiaires ont chaleureusement remercié leur bienfaiteur du jour. Faisant dans la pédagogie, le ministre attaché à la qualité BB des routes a, à chaque occasion, sensibilisé les uns et les autres tout en les invitant à observer les consignes de prévention de la pandémie édictées par le ministère de la Santé.

Pragmatique, vu l’urgence de l’heure, le combat du ministre Eric Bougouma pour la santé des routes du Burkina a tendu, par solidarité gouvernementale, ses tentacules sur le terrain de la santé des Burkinabè qui occupe une place primordiale dans le programme du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le capital humain étant la première ressource à valoriser pour le développement de toute Nation. Bref, par ses actes, le « Bulldozer national » qu’est le ministre, montre que l’engin de terrassement qu’il symbolise, sert aussi à terrasser les maladies virales et pas seulement à réhabiliter les infrastructures routières « malades » du pays.

Adama KABORE

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *