Covid-19 : Inserm et le vaccin à polémique en Afrique

458 0
ECOUTER

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, des Africains s’indignaient d’un probable essai de vaccin en Afrique contre le Covid-19. Le débat s’est accentué depuis la diffusion d’une vidéo sur la chaine de télévision française LCI le mercredi 1er avril. La vidéo est devenue très virale provoquant le courroux de nombreux Africains dont les deux stars de football Didier Drogba et Samuel Eto’o.   Mais de quoi s’agit-il ?

En direct sur LCI le mercredi 1er avril à 15h55. Face caméra, Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale, en France), et Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin à Paris, discutent des études en cours sur un vaccin contre le Coronavirus, et plus particulièrement celles qui concernent le vaccin BCG.

En entamant son intervention par «si je peux être provocateur », Jean-Paul Mira donne le ton de la séquence à suivre. Celui-ci suggère de réaliser ces études de vaccin en Afrique, « où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation ».  Il prend pour exemple « certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas ».

Camille Locht approuvant cette proposition : « Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique », lui a-t-il répondu, rapporte ladepeche.fr.

De vives réactions de protestation s’en sont suivies dont celle de Samuel Eto’o qui, en partageant la séquence de la vidéo incriminée y a ajouté un commentaire teinté de colère. « Fils de P… Vous n’êtes que de la M…, N’est-ce pas l’Afrique est vôtre terrain de jeu », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

L’ivoirien Didier Drogba a également manifesté son mécontentement face à de tels propos. Sur son compte Twitter, le footballeur a réagi. « Aidez-nous à sauver les vies en Afrique et stopper la propagation de ce virus qui déstabilise le monde entier, au lieu de nous envisager comme cobayes. C’est aberrant ! », a-t-il commenté. « Les dirigeants africains ont la responsabilité de protéger les populations de ces complots abominables », a poursuivi Didier Drogba. 

Plusieurs personnalités ont dénoncé le caractère « raciste » des propos tenus par Camille Locht et Jean-Paul Mira. Kaoutar Harchi, chercheuse et professeure à Sciences-Po, déplore ainsi que « les corps féminins, pauvres, racisés, sont plus que jamais ramenés à leur fonction de cobaye ».

De côté, l’Inserm a publié un communiqué dans lequel il dénonce « une vidéo tronquée », qui, sortie de son contexte, « fait l’objet d’interprétations erronées ». « Des essais cliniques visant à tester l’efficacité du vaccin BCG contre le Covid-19 sont (…) sur le point d’être lancés dans les pays européens et en Australie. S’il y a bien une réflexion autour d’un déploiement en Afrique, il se ferait en parallèle de ces derniers. L’Afrique ne doit pas être oubliée ni exclue des recherches car la pandémie est globale », annonce l’Inserm.

 

Qu’à cela ne tienne, les dirigeants africains sont mis devant leur responsabilité, celle de protéger leurs concitoyens.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre