COVID-19 : Le Burkina passe le cap des 300 contaminés

377 0
ECOUTER

Le Burkina Faso totalise à la date du 2 avril 2020, 302 personnes contaminées (199 hommes et 103 femmes). 14 nouvelles contaminations (13 à Ouagadougou et 1 à Saponé) ont été enregistrées. Il n’y a pas eu de décès noté à la même date. Une nouvelle personne est cependant guérie de la maladie.

Le Pr Martial Ouédraogo, Coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Coronavirus, a identifié les foyers de contagion de la maladie au Burkina. “Nous avons 3 foyers primaires dont 2 à Ouagadougou et le foyer de Houndé. En plus les foyers de Dédougou, Bobo-Dioulasso, Bagassi, Wona, Manga, Zorgho et de Dano sont en lien avec Ouagadougou. Le foyer de Sindou est en investigation pour savoir s’il a été en lien avec Ouagadougou“, a-t-il détaillé. 

En ce qui concerne précisément Ouagadougou, “les zones touchées par le Coronavirus sont : Nongremasonm, Baskuy, Bogodogo, Somgandé et Boulmiougou”, a révélé le Pr Ouédraogo. Quant à  Boromo, Bagassi et Wona sont les zones touchées. A  Kongoussi, c’est le village de Sabcé, à Houndé, c’est le secteur 4, à Sindou c’est le site minier du village de Gnakorodougou, à Manga, c’est la commune rurale de Béré qui est touchée par la maladie. 

A noter que trois personnes, qui étaient comptabilisées parmi les personnes guéries, ont été soustraites de la sommation totale. Le Pr Martial Ouédraogo, le coordonnateur de la riposte, explique : 

“Le premier “guéri” était indéterminé. Quand on dit qu’un patient est indéterminé, il n’est ni malade ni guéri. C’est-à-dire qu’on lui a fait le premier test et on n’est pas sûr qu’il  ne soit pas malade. Il n’est donc pas répertorié. C’est à celui-là qu’on a fait le test et il s’est avéré négatif. Il n’avait même pas été répertorié comme malade. Donc si vous le reversez (parmi les guéris), ça fausse les statistiques. 

Le deuxième, (…) ils étaient restés sur les dernières recommandations qui était que quand on guérissait, il fallait refaire un  test 72 heures après. Alors que nous sommes passés à une autre étape. Quand ils ont fait le test, ils ont mis “contrôle”, alors que cette personne avait été répertoriée comme guérie. La troisième personne était aussi dans ce cas. (…)  Ils ont appliqué les anciennes mesures et ont testé des gens qui étaient déjà guéris, parce qu’il était dit comme consigne que si vous avez un premier test de guérison, vous testez à nouveau au cours de la 72e heure. Mais on n’est plus à ça (…).

Si on les capitalisait, ça faussait le nombre de guérisons et sur le plan épidémiologique et même sur le plan international, cela allait fausser les statistiques.”

Le Burkina compte ainsi à la date du 2 avril 2020, 48 personnes guéries du coronavirus. 

Par ailleurs, le ministre de la santé a annoncé qu’une pharmacie a été mise sous scellée. “Une pharmacie de la place a importé, sans autorisation, des tests de diagnostic rapide et effectuait des tests. Ne respectant pas les règles, elle a été mise sous scellée et les procédures suivent leurs cours», a  précisé Pr Claudine Lougué, ministre de la Santé.

Elle a aussi informé que le Burkina a commencé le traitement du coronavirus à base de la chloroquine. “Présentement nous avons commencé le traitement avec la chloroquine pour les cas graves. Ce traitement peut se faire sous suivi médical mais pas en automédication. Il n’y a pas de vaccin contre le Covid-19 mis à la disposition de l’Afrique”, a-t-elle indiqué. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre