Covid-19 au Burkina : Le CCVA fait un don de 10 millions de francs CFA au ministère de la sécurité

158 0
ECOUTER

A la date du 5 avril 2020, 345 cas positifs de coronavirus ont été testés au Burkina. Face à cette menace, les autorités ont pris une série de mesure et ont appelé à une solidarité nationale pour venir à bout de la maladie. Le Centre de Contrôle des Véhicules Automobiles (CCVA) a choisi d’accompagner le ministère de la sécurité pour assurer l’application des mesures prises. Il a ainsi fait un don de 10 millions de francs CFA ce lundi 6 avril 2020 à la gendarmerie et  à la police nationale. 

« Il était de bon ton que  le CCVA puisse manifester sa solidarité », a déclaré Zalissa Koumaré, directrice générale du CCVA. Selon elle, le présent don vise à permettre aux deux corps du ministère de la sécurité de bien effecteur leurs missions de veille pour le respect des mesures. « La lutte contre le covid-19 dans notre pays exige une synergie d’actions », a-t-elle ajouté.

10 millions de francs CFA ont été ainsi mobilisés. Pour la gendarmerie, le CCVA a fait une dotation de 5 millions de f CFA en carburant. La police nationale a reçu pour sa part un lot de matériels composés de gants, de gels hydroalcooliques et de savon d’une valeur de 5 millions  de F CFA également. Zalissa Koumaré explique que ces deux structures sont « des maillons essentiels dans la lutte contre le coronavirus ».

Une vue du matériel offert à la gendarmerie et à la police nationale

« Ce don vient à point nommé », a exprimé le commissaire divisionnaire Emmanuel Kaboré, directeur du matériel et du budget de la police nationale. Même sentiment pour le Lt-Col Hubert Yaméogo, commandant du groupement de la gendarmerie départementale de Ouagadougou. «  Même en dehors de la maladie, ces deux forces éprouvent des difficultés pour accomplir leurs missions », a-t-il soutenu.

Nul doute alors que cette aide va soulager les équipes de ces deux corps engagés dans cette lutte contre le covid-19. « Il faut que tu sois toi-même protégé avant de vouloir protéger les autres », a conclu le commissaire divisionnaire de police.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre