Réactivation des boutiques témoins : Le ministre Salifou Ouédraogo  lance l’opération

213 0
ECOUTER

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, a procédé au lancement de l’opération de mise à disposition de céréales aux personnes vulnérables, ce jeudi 09 avril 2020 à Ouagadougou.

Dans son adresse à la Nation, le 02 avril dernier, le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE, instruisait la réactivation des boutiques témoins au titre des mesures sociales rendues nécessaires par la lutte contre la maladie à Coronavirus. Ce jeudi 09 avril, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, a procédé à l’ouverture officielle des points de vente de céréales aux personnes vulnérables, à l’école Laguem Taaba sise à l’arrondissement 12 de Ouagadougou.

« Les points de vente permettent de faciliter l’accès des personnes vulnérables aux céréales. 10 tonnes de maïs seront vendues par semaine dans chaque boutique dans la région du Centre tandis que dans les autres régions, il est prévu un approvisionnement de 15 tonnes chaque quinzaine par point de vente. Aujourd’hui, 23 points de vente sur 33 sont ouverts dans la région du Centre », a dit le ministre SALIFOU OUEDRAOGO. Et d’ajouter que 150 boutiques témoins seront progressivement fonctionnelles sur le territoire national et que 25 000 tonnes de céréales y seront vendues aux personnes vulnérables à un prix subventionné de 6 000 francs CFA le sac de 50 kg. 5 000 tonnes de vivres seront mises à la disposition des personnes indigentes par le Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR) à un prix social de 5000 francs CFA le sac de 50 kg.

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles a souligné l’implication des autorités communales dans l’identification des bénéficiaires et le recours au registre unique des personnes vulnérables dans les localités où il en existe.

Le maire de l’arrondissement 12 de Ouagadougou, Mme Rasmata NADEMBEGA/COMPAORE, a confié avoir délivré à ses administrés des tickets faisant foi de leur qualité de bénéficiaires. Dans les autres circonscriptions, cette règle est en vigueur. Dans la commune rurale de Saaba, le maire Josep DIPAMA veille à la transparence et à l’équité en procédant à une répartition des quantités de vivres disponibles par village.

Pour garantir la transparence et l’efficacité de l’opération, la Société Nationale de Gestion du Stock de Sécurité Alimentaire (SONAGESS) expérimente cette année, dans la région du Centre, l’informatisation des ventes de céréales.  Grâce à l’enregistrement des bénéficiaires, il devient impossible d’effectuer plus d’un achat dans le mois, même en changeant de point de vente. En outre, le Directeur Général de la SONAGESS, Aimé Roger KABORET a appelé la population à maintenir la veille citoyenne afin que les boutiques témoins profitent à leurs bénéficiaires. 

KABORET a également relevé que les points de vente de céréales constituent un mécanisme de régulation des prix des produits vivriers en ce sens qu’ils contraignent les acteurs du marché à fixer des prix raisonnables.

Les animateurs des points de vente œuvrent au respect des mesures de lutte contre le Covid-19. Le lavage de mains y est obligatoire et la distanciation sociale de rigueur. Les forces de sécurité veillent à la discipline et à l’observation des mesures de prévention contre la pandémie.

Plusieurs bénéficiaires ont salué l’ouverture des boutiques témoins et souhaité leur approvisionnement régulier.

DCPM/MAAH

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre