Exécution présumée de détenus terroristes à Djibo : Le Burkina décide d’ouvrir une enquête (Ministre)

367 0
ECOUTER

Le Burkina a décidé d’ouvrir une enquête sur la présumée exécution de prisonniers arrêtés par l’armée burkinabè, dénoncée par l’ONG Human Rights Watch.

L’ONG Human Rights Watch a indiqué dans un communiqué le 20 avril 2020 que l’armée burkinabè aurait exécuté le 9 avril 2020 à Djibo dans le Sahel, 31 prisonniers arrêtés lors d’une opération anti-terroriste. L’ONG assure avoir eu des entretiens avec notamment 12 témoins des arrestations et de l’enterrement des corps.

HRW atteste également, sur la base toujours de ces témoignages, que les présumés exécutés seraient tous de l’ethnie peulh. L’ONG termine en réclament une enquête impartiale sur ce “présumé crime de guerre” à Djibo.

Dans un communiqué, en réponse ce 20 avril 2020, le ministère de la Défense nationale burkinabè affirme que la Justice militaire a été instruite depuis  le 10 avril 2020 d’ouvrir “une enquête judiciaire afin d’établir la vérité des faits“.

Le gouvernement  a tenu à  défendre l’armée burkinabè, en indiquant que “nos Forces Armées sont formées pour agir dans le respect du Droit International Humanitaire et suivant des règles d’engagement propres. De plus; les Forces Armées ayant en leur sein des fils de toutes les communautés qui composent le peuple Burkinabè, elles ne sauraient opter de stigmatiser une d’entre elles. Surtout que le succès de leurs missions dépend de la confiance et de la collaboration des populations locales“.

Le communiqué termine en rassurant  “la communauté nationale et internationale que si ces allégations étaient avérées, des sanctions seront prises à l’encontre des auteurs“. 

La ville de Djibo est l’une des cibles des groupes terroristes. De nombreuses voix se sont élevées ces dernières semaines pour déplorer le fait que la ville est coupée pratiquement du reste du pays et connaît des difficultés de ravitaillement en vivres et autres produits nécessaires à la survie. 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre