COVID-19 au Burkina Faso : Six malades pris en charge au Centre de traitement de Bobo-Dioulasso

958 0

La Coordination régionale grand-Ouest Covid-19 a organisé une séance d’immersion des journalistes au sein de leur Centre de traitement le mardi 21 avril 2020. Selon les spécialistes de la santé et les pensionnaires des lieux,  le centre ne rencontre pas de difficultés majeures.

Ce mardi 21 avril 2020, ils sont au nombre de 6 patients internés au Centre de traitement des malades de Covid-19 à Bobo-Dioulasso. Le site dispose d’une capacité de 40 chambres dont 11 déjà équipées et prêtes à l’usage.

 A ce jour, il accueille deux catégories de patients. D’une part, un nombre de 5 patients dont l’état de santé ne nécessite pas de suivi rapproché en raison de l’absence de signes de gravité. Et d’autre part, « la deuxième catégorie de patients qui ont  besoin d’un suivi très rapproché à cause de la gravité de leur état sanitaire », explique le médecin pneumologue Jaques Zoungrana, par ailleurs chef de l’équipe de prise en charge de la maladie Covid-19.

A l’en croire, cette deuxième catégorie de cas grave enregistre une seule personne à ce jour. Mais, «ce patient bénéficie de soins adéquats par plusieurs spécialistes qui sont à pied d’œuvre pour éviter le pire », confie le chef de l’équipe.

Qu’en est-il des conditions de travail et de soins ?

Selon le docteur Zoungrana, l’équipe chargée de la prise en charge est composée de plusieurs agents de santé. Notamment des spécialistes réanimateurs, des pneumatologues et des infectiologues. Sans prétendre à une satisfaction totale,  son équipe ne rencontre pas de difficultés majeures.

 Pour preuve, « depuis que le service Covid-19  a été transféré ici, nous n’avons enregistré aucun cas de décès », conclut-il. Le nouveau centre présente une propreté apparente. Certains pensionnaires sont réticents aux  feux des projecteurs. Mais l’un d’entre eux ne tarît pas d’appréciations. « Nous sommes satisfaits de la qualité des soins », affirme Henri Zerbo qui relate  son aventure avec la maladie de Covid-19.

« C’est de retour d’une cérémonie de mariage religieux que j’ai commencé à manifester les signes de la maladie. Après ma douloureuse expérience, je ne souhaite ce mal à personne d’autre. J’invite la population à redoubler d’efforts dans la prise de mesures barrières car la maladie à coronavirus est une réalité », a-t-il expliqué.

Avant sa réquisition survenue à la date du 9 avril 2020, le site actuel qui abrite le Centre de traitement des malades de Covid-19 dans la région des Hauts-Bassins était initialement dédié à la prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux-nés vivant avec le VIH.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *