Burkina Faso : Le Covid-19 réunit Majorité et Opposition

376 0
ECOUTER

Après une première rencontre le 17 avril 2020, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) et le gouvernement se sont retrouvés au Palais présidentiel, le jeudi 23 avril 2020. A l’ordre du jour, un briefing sur les actions menées contre la maladie à coronavirus ou Covid-19.

Lors de cette rencontre initiée par le Président du Faso, Roch Kaboré, les participants ont été « briefés » sur les questions liées à la pandémie de la maladie à coronavirus au Burkina Faso. « Nous avons écouté les exposés des différents ministres, la santé, l’économie, le commerce, l’éducation, la communication (…) » a cité Zéphirin Diabré, Chef de file de l’Opposition politique.

Plusieurs points ont ainsi été abordés notamment ceux ayant trait au dépistage, la prise en charge des malades à Tengandogo, et la question de l’organisation d’ensemble. Il y a parfois le sentiment qu’il y a une cacophonie, a ajouté Zéphirin Diabré. Mais même si des réponses ont été obtenues de la part des membres du gouvernement, l’opposition veut voir le maçon au pied du mur.

« Nous avons reçu des réponses de la part des membres du gouvernement. Mais à ce stade, ce qui va compter, c’est l’observation pratique que nous allons faire sur le terrain, la manière dont les déclarations officielles se traduisent en acte », a déclaré le Chef de file de l’opposition.

Outre ces points, l’Opposition s’est aussi intéressée à la gestion des fonds qui ont été collectés et destinés à la lutte contre le Covid-19. « Notre pays est malheureusement dans une situation où la gestion du bien public pose problème. La course effrénée à l’argent est devenue un démon. Nous ne voudrions pas que des gens malins profitent pour faire du business, s’enrichir sur le dos de l’ensemble des Burkinabè », a souhaité Zéphirin Diabré.

Sur les multiples fonds annoncés pour soutenir les secteurs d’activités en souffrance, le CFOP entend y jeter aussi un regard. Partant, Zéphirin Diabré prévient : « on veut savoir sur quels critères ces fonds seront distribués. Il ne faudrait pas que ce soit justement l’occasion de marchandages politiques ».

De son côté, le Président de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), Simon Compaoré, tout en saluant l’initiative, a précisé que cette rencontre a servi d’occasion pour faire des observations sur les insuffisances constatées dans la gestion de la pandémie.

« Nous savons que cette gestion est difficile. Tous les pays ont des problèmes par rapport à la gestion de la pandémie (…) Nous avons insisté pour qu’au niveau de la communication, il faut gagner la guerre de la communication, parce que nous avons besoin de rassurer les populations, de les amener au combat », a indiqué Simon Compaoré.

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Il y a 1 commentaire

  1. C’est unis que nous pourrons révélés le défis contre le Covid 19.Nos hommes politiques doivent Apprendre à se rencontrer pour discuter (se donner des idées ) sur ce qui entrave le développement de notre pays .Nous demandons à l’opposition de faire des critiques réfléchis et quand au pouvoir nous leur demanderons de ne négliger aucun critique .Nous devons batailler ensemble .Si le pays failli nous serons tous coupables .Unis nous serons toujours plus forts .Que Dieu protège notre chère patrie .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre