COVID-19 au Burkina Faso : L’espoir est permis à Falagountou

1679 0
ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

La commune de Falagountou espère pour  bientôt le chiffre de zéro cas du coronavirus.

Il y a deux semaines, Falagountou enregistrait ses trois premiers cas testés positifs au covid-19. Le Conseil municipal garde espoir que ces personnes guériront bientôt de la maladie, grâce à la mobilisation citoyenne dans la commune.

« Cette attitude hautement citoyenne nous a permis aujourd’hui de véritablement avoir une maîtrise de la situation et pouvoir dire que les cas déclarés positifs sont dans un état de santé très amélioré, ce qui nous permet d’espérer le chiffre de zéro cas d’ici à quelques jours à Falagountou », a déclaré le Secrétaire général de la mairie, Abdoul-Zafar Kalil Maïga, dans un communiqué.

Il a rappelé qu’au lendemain de la découverte des cas positifs, le conseil municipal a activé son plan de riposte,  en accord avec le comité régional de gestion de la crise et les services déconcentrés et compétents de l’Etat. Cela avait permis de prendre des mesures sociales et économiques afin de limiter la propagation du virus.

Selon le  secrétaire général, « l’objectif était de limiter la propagation de la maladie à coronavirus, en insistant sur les mesures de distanciation sociale et la mise en quarantaine des personnes à risque et aussi d’assurer la relève économique de la commune et de l’ensemble de sa population qui devrait faire face à cette situation difficile pour elle et pour le pays ».

La sécurité pas oubliée

Ce plan de riposte communal élaboré et validé par la tutelle technique et financière, a été  « étroitement lié » au plan de riposte régional de lutte contre le covid-19. « Ce plan est également en droite ligne avec le plan communal de développement (PCD), lequel PCD s’inspire du programme national de développement économique et social (PNDES) », a indiqué Abdoul-Zafar Kalil Maïga.

Il  ajoute que les mesures prises ne sont pas dissociées de la lutte contre le terrorisme dans laquelle la commune est engagée.  « Aussi, les conseillers ont-ils, dans le plan de riposte, renforcé les mesures de surveillance sécuritaire afin que la survenue de la maladie n’affaiblisse pas le dispositif sécuritaire », a expliqué le Secrétaire général.

Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *