Burkina Faso : La clôture de la gendarmerie de Kaya, un exemple de mobilisation citoyenne

747 0

L’inauguration du mur du poste de commandement de la compagnie de gendarmerie de Kaya a eu lieu ce samedi 25 avril 2020. D’une valeur de 13 millions de F CFA, cette clôture est le fruit de la mobilisation des élèves de la ville de Kaya, accompagnés par de bonnes volontés.

«Il faut sécuriser  ceux qui nous sécurisent ». Telle est l’idée qui a motivé les élèves de la ville de Kaya à initier la construction d’une clôture pour la gendarmerie. Lancé le 20 Avril 2019, le projet, soutenu par de bonnes volontés est, après une année, une réalité.

L’idée de clôturer la gendarmerie de Kaya est née en février 2019 selon le maire de Kaya Boukary Ouédraogo. Un symbole fort de solidarité à l’endroit des forces de sécurité. « Les milieux scolaires sont généralement reconnus par l’incivisme. Mais aujourd’hui, vous démontrez que vous avez pris conscience, en soumettant le projet de clôture de la gendarmerie comme contribution dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il affirmé en s’adressant aux élèves.

Le maire de la ville de Kaya a salué l’initiative des élèves

Leur représentant, Jean-Marie Ouédraogo, opine dans ce sens.  « Je lance un appel à mes camarades des autres régions à plus de discipline parce que l’élève n’est pas synonyme d’indiscipline. On doit montrer ce qu’on apprend à l’école. On a posé cet acte aujourd’hui. Ce n’est pas sûr que demain on peut venir casser.  On a su comment se passe la construction», a-t-il déclaré.  

Le représentant des élèves, Jean-Marie Ouédraogo donne les motivations de leur initiative

Le parrain de la cérémonie, Ismaël Ouédraogo, a indiqué que  c’est la symbolique qui compte le plus. « (…) Peu importe ce qui va se passer à Kaya, même si les élèves manifestent, cette clôture ne sera jamais touchée. Parce qu’ils diront que c’est eux qui étaient à l’origine de ce projet qui a débouché sur des résultats concrets et cela n’a pas de prix», a-t-il affirmé. 

Ismaël Ouedraogo, parrain de l’initiative apprécie le travail des élèves et appelle d’autres élèves à faire pareil

Le mur, haut de 2,5 m et long de 230 m,  est entièrement construit en briques pleines. Selon le Lieutenant-colonel Koagri Natama, commandant de la gendarmerie départementale de Kaya, les travaux ont été élargis à l’ancien mur long de 150m et d’autres infrastructures internes.

La brigade territoriale est le premier service de gendarmerie à Kaya fonctionnel depuis le 31 juillet 1953 mais était dépourvu de clôture jusqu’à ce jour. 

Le Lieutenant-colonel Koagri Natama précise que la fondation a été lancée le 23 octobre 2019. La deuxième phase a connu un temms d’arrêt à cause du manque de moyens.

Le Lieutenant-colonel Koagri Natama, commandant de la gendarmerie départementale de Kaya donne les détails de la construction du mur

 « Constatant que le projet était à l’arrêt, le personnel gendarme et moi avons entrepris de poursuivre le chantier, en confectionnant à notre rythme des briques à partir des ristournes   de 1500F et 3000F qui revenaient à ces gendarmes », a-t-il affirmé, en ajoutant que le 19 janvier 2020, le Président de l’Assemblée Nationale, lors de ses visites dans les différentes casernes des FDS de Kaya s’est joint automatiquement à la chaine de solidarité qui était déjà en marche.

Le nouveau visage de la gendarmerie de Kaya avant son inauguration

Le coût total de la construction du mur est de 13 millions de FCFA, constitué de don en espèces et en nature. 

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *