Côte d’Ivoire : Les avocats de Guillaume Soro demandent la suspension de l’audience du 28 avril

1343 0

Le procès de Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale, est censé se tenir ce mardi 28 avril 2020 au tribunal correctionnel d’Abidjan alors que le concerné lui-même est en exil en France depuis son retour avorté dans son pays fin décembre 2019. Faisant suite à la saisine des avocats de ce dernier, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples a demandé à l’Etat ivoirien la suspension de ce mandat d’arrêt international. Ce dimanche 26 avril 2020, les avocats de Guillaume Soro ont invité les autorités ivoiriennes au respect de la décision de cette juridiction par la suspension pure et simple de ce procès.

Les avocats de Guillaume Soro, dans un communiqué publié ce dimanche 26 avril 2020, ont pointé du doigt « une tentative d’exécution politique » de leur client, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2020. A en croire la déclaration, cette poursuite judiciaire vise uniquement à lui coller une inéligibilité en vue de le disqualifier dans la perspective de cette échéance.

Les avocats de Guillaume Soro ont promis ne pas assister à ce procès d’autant plus que la procédure violerait toutes les règles de droit.

Outre les accusations d’atteinte à la sûreté de l’Etat, ce procès devrait également se prononcer  sur celles de détournements de fonds publics et blanchiment imputées à l’ex-allié du pouvoir d’Abidjan.

En réaction, les avocats de l’Etat ivoirien ont indiqué que la décision de la Cour africaine n’est que provisoire et n’empêche pas la tenue de l’audience. Pourtant, la Cour a donné le délai de trente jours aux autorités pour exécuter son arrêt.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *