Tribune | Pourquoi le MPS croit qu’il faut aider le MPP à finir vite son mandat ? 

1165 0

Ceci est une contribution de Fousseni Ouédraogo, 1er vice-président du Mouvement patriotique pour le salut (MPS).

Pourquoi le MPS croit qu’il faut aider le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, ndlr) à finir vite son mandat ? 

– parce que la lutte contre le terrorisme tâtonne; le Burkina n’est pas le seul pays à être frappé par le terrorisme mais il est par contre le seul pays où la lutte contre le terrorisme est la plus médiocre.

– parce qu’une partie du territoire (Djibo, Centre-Nord, Est, etc.) est dans les mains de nos ennemis sans que le MPP ne soit capable de le libérer. Par exemple, actuellement le SOUM et bien d’autres provinces se meurent. Le Soum meurt sous le regard impuissant de ses fils et filles, devant  une autorité restée indifférente, insensible depuis le 15 Janvier 2016 avec l’enlèvement du docteur ELIOT et plus tard avec l’assassinat de M. BADINI enseignant à l’école primaire de KOURFAYEL et plusieurs autres assassinats tout azimut.

– parce qu’il y’a près d’un million de burkinabé réfugiés (déplacés) dans leur propre pays et qui sont totalement abandonnés à un triste sort : plus 1000 morts (FDS & Civils) ;

– parce que les partenaires sociaux (syndicats) sont à couteau tiré à un gouvernement d’incapables et qui n’ont aucune initiative pour faire avancer le dialogue vers une cohésion sociale. Des harcèlements judiciaires contre adversaires politiques et activistes, répressions des manifestants, attaques des domiciles sont également des actes qui minent le quotidien des burkinabé;

– parce que l’économie est en lambeaux depuis l’arrivée du MPP sans que celui-ci n’ait jamais réussi une quelconque relance et que nous sommes en droit de nous interroger sur ce que sera l’économie du Burkina maintenant que le monde entier est entré dans une récession économique due à la pandémie du COVID-19. Le Burkina Faso est passé de 76 ème (sous la Transition) à 85 ème en 2019 (sous Rock) en matière de perception de la Corruption (selon l’ONG Transparency International le 23 janvier 2020). Le Burkina Faso est passé également de premier producteur de coton à troisième (derrière le Bénin et le Mali). Si les nations qui se portaient bien vont avoir des problèmes alors qu’en sera-t-il du Burkina Faso  avec le MPP ?

– parce que le système éducatif est sans boussole et que l’avenir de nos enfants est hypothéqué. A la date du 16 janvier 2020, environ 2 341 écoles sont fermées représentant environ 319 334 élèves et 9882 enseignants,

– parce que la gestion du Covid-19 est venue mettre à nu une gouvernance aveugle et hasardeuse sans un véritable leadership, mensonge (cas de la député feue Mme Compaoré) et tripatouillages des chiffres ;

– et enfin parce que notre pays le Burkina Faso mérite d’être mieux diriger. Notre pays autre fois respecté et cité comme exemple est devenu sous le MPP la risée des autres pays.

Il faut sauver le Burkina Faso en le débarrassant du MPP en novembre 2020. Osons tourner la page car nous devons faire mieux que nos devanciers et aussi penser à nos enfants et petits-enfants !

Fousseni OUEDRAOGO

1er vice-président du MPS



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *