Burkina Faso : Mahamadi Koanda conteste le choix d’Eddie Komboïgo auprès de Blaise Compaoré

1702 2

Mahamadi Koanda, candidat éliminé des primaires au Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ne s’avoue pas vaincu. Il déclare avoir contesté le choix d’Eddie Komboïgo comme candidat du parti à la présidentielle de 2020 auprès du président d’honneur, Blaise Compaoré.

Mahamadi Koanda ne reconnaît pas les résultats sortis des “urnes” du collège de désignation du candidat du CDP à la prochaine présidentielle. Sa candidature a été invalidée pour dossier incomplet. Et Eddie Komboïgo l’a remporté face au candidat restant, Yahaya Zoungrana.

Mais le candidat “exclu” ne s’avoue pas vaincu. D’abord, dans une interview accordée à nos confrères de L’Observateur Paalga et parue ce 14 mai 2020, il récuse le collège de désignation. A commencer par son président Bernard Nabaré, qu’il accuse  d’être de mèche avec Eddie Komboïgo (il assure que des “valises d’argent ont circulé”) et d’avoir avancé la date de l’élection (le 10 mai 2020) pour l’empêcher de compléter le dossier de sa candidature.

Ensuite, selon toujours nos confrères de L’Observateur Paalga, il affirme avoir envoyé une lettre au président d’honneur du parti, Blaise Compaoré. Celui-ci doit valider le choix du candidat. Le plaignant demande à l’ancien président du Faso de ne pas adouber Eddie Komboïgo. Et il est convaincu que l’ancien Chef d’Etat exilé en Côte d’Ivoire ira dans son sens. “Je ne crois pas que la candidature d’Eddie sera validée par le président d’honneur Blaise Compaoré parce que ce dernier n’est pas aveugle“, assure-t-il dans une autre interview accordée à Aujourd’hui au Faso, parue aussi ce jeudi.

Lire aussi : Eddie Komboïgo, candidat du CDP à la présidentielle : « Nous n’avons plus de temps à perdre »

Mahamadi Koanda n’a pas une haute opinion d’Eddie Komboïgo, qu’il considère comme s’étant imposé au CDP “par forcing”. Du reste, il estime que c’est un mauvais choix, non seulement pour le CDP, parce que  “le parti va disparaître de la scène politique” si la gouvernance continue sur le même rythme. 

Mais aussi pour le Burkina. “Il n’y aura pas de paix si Eddie est candidat du CDP“, prédit-il à Aujourd’hui au Faso. Il ira plus loin au micro de L’Observateur Paalga, évoquant une possible “guerre civile” au cas où le candidat actuel de l’ancien parti au pouvoir est maintenu. “Je dis et je répète que c’est Dieu qui  a voulu nous aider en les laissant se tromper parce qu’Eddie candidat à la présidence, le CDP va amener la guerre civile. Car il ne gagnera pas, il va dire qu’il a gagné et cela va créer la guerre civile. Et comme le Burkina n’a pas besoin de guerre civile, Dieu qui aime Koanda a travaillé pour que Koanda soit le candidat du CDP“, a-t-il professé. 

En justice

Enfin, Mahamadi Koanda compte renouer avec les couloirs des palais de justice au cas où Blaise Compaoré validait la candidature d’Eddie Komboïgo. “Eddie ne peut pas être candidat et s’il n’y a pas de solution au niveau du président d’honneur, je jure que j’irai en justice. Et si la justice du Burkina n’arrive pas à trancher, j’irai à la Cour de Justice de la CEDEAO et si cela ne suffit pas, j’irai à la Haye parce que c’est de mon honneur qu’il s’agit“, a-t-il déclaré à Aujourd’hui au Faso.

Par sûr donc que Mahamadi Koanda ait entendu l’appel d’Eddie Komboïgo lorsqu’il a dit  le 10 mai, au soir de son élection, “à partir de maintenant, évitons d’étaler nos divergences sur la place publique”.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Trois source d’ivresse: alcool, argent et pouvoir. Et mon pays en dispose tous. C’est fini pour la paix au Faso.

  2. Gueswende Ilboudo |

    Koanda aussi hein.
    On dirait qu’il vient juste de se réveiller d’un coma consécutif à sa chute sur un âne.
    Donc lui comme ça, il aspire à être un président dans ses rêves.
    Pauvre Burkina !!!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *