3e Direction des moyennes entreprises du Centre (DME-CIII)

Optimisation de recettes fiscales : La région du Centre ouvre une 3e direction des moyennes entreprises

93 0
ECOUTER

En prélude à l’ouverture de la 3e Direction des moyennes entreprises du Centre (DME-CIII)  prévue pour le 15 mai 2020, la Direction générale des impôts a animé un point de presse. C’était ce jeudi 14 mai 2020 à Ouagadougou.

Dans le but de rapprocher les contribuables des services des impôts et en vue d’une meilleure mobilisation des recettes fiscales au profit du budget de l’Etat et des collectivités territoriales, la Direction générale des impôts (DGI) opérationnalise l’ouverture d’une 3e Direction des moyennes entreprises du Centre (DME-CIII).

A la suite de celle du Centre II en 2016, la DME-CIII ouvre officiellement ses portes sur un immeuble R+3 à Kamboinsin dans l’arrondissement 9 le vendredi 15 mai 2020.

Lire également 👉Dématérialisation : La Direction générale des impôts lance une version améliorée de E-sintax

A l’image des deux DME du Centre, cette nouvelle direction couvrira les contribuables des entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre 50 millions et 1 milliard de F CFA. Elle est compétente pour les entreprises situées dans les arrondissements 2, 3, 4, 8 et 9 de la commune de Ouagadougou et des communes rurales de Tanghin-Dassouri et de Pabré.

Le directeur général de la DME-CIII, Daouda Kirakoya, a expliqué que l’opérationnalisation de cette direction participe à l’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers. A l’écouter, l’ouverture de la DME-CIII va permettre, ente autres, de décongestionner le portefeuille des deux DME du Centre, de rapprocher davantage l’administration fiscale des contribuables et d’optimiser les recettes fiscales.

« A l’instar des deux DME du Centre, cette direction a pour mission d’asseoir, de liquider, de recouvrer et de contrôler les impôts et taxes des personnes physiques ou morales soumises au régime du réel normal d’imposition et qui ne relève pas de la direction des grandes entreprises », a indiqué Daouda Kirakoya.

Lire aussi 👉 Rentrée fiscale : La DGI s’attèle à recouvrer 966,87 milliards de francs CFA

Il a précisé que cette direction ouvrira ses portes avec un portefeuille de 1 300 contribuables provenant des deux DME du Centre. Aussi, 1700 à 1800 contribuables des moyennes entreprises utilisent la plateforme électronique pour les télé-déclarations.

Par ailleurs, la pandémie du Covid-19 a un impact négatif sur l’économie nationale. Selon les conférenciers du jour, la perte sur la mobilisation des ressources est estimée à 250 milliards FCFA au niveau national. En outre, au niveau de la DGI, on note une perte fiscale estimée à 130 milliards de FCFA occasionnée par la maladie au coronavirus.

En rappel, au titre de l’exercice 2020, les prévisions de recouvrement pour les DME étaient de plus de 92 milliards de FCFA.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre