COVID-19 au Burkina Faso : Le nombre de tests de dépistage est “en train d’augmenter”

117 0
ECOUTER

Le point de presse de ce vendredi 15 mai 2020 sur la maladie du Coronavirus a été animé par Dr Brice Bicaba, coordonnateur par intérim de la réponse à l’épidémie du COVID-19. Il a été axé sur les activités menées ces dernières semaines et les perspectives de la lutte.

Avant tout, le coordonnateur est revenu sur le point à la date du 13 mai 2020, bilan qui a été publié le 15 mai avec un retard de 24 heures. Ce retard s’explique selon Dr Brice Bicaba, coordonnateur par intérim de la réponse à l’épidémie du COVID-19, par le fait que le nombre de tests ait augmenté.

« Nous observons un retard parce que le nombre de tests est en train d’augmenter et nous  utilisons des appareils qui à extensions manuelles,   donc qui prennent du temps. Mais  ce n’est pas un problème. Nous allons nous réorganiser pour permettre à ce qu’on puisse avoir rapidement les communiqués dans les deux, trois prochains jours à 17h comme on a l’habitude », explique-t-il.

Des dépistages qui pourraient atteindre 500 tests par jour. « Malgré le fait que nous ayons augmenté, fait remarquer le coordonnateur, le nombre de tests de dépistage, nous avons noté que les cas continuent à diminuer ».

Brice Bicaba, Coordonnateur par intérim

Au terme des perspectives pour la lutte efficace contre le COVID-19, les tests de dépistage se sont élargis à des groupes vulnérables, notamment les agents de santé, les diabétiques, les hémodialysés et les hypertendus. Car selon toujours Dr Brice Bicaba, «sur les 51 décès observés à ce jour, il y avait 6 qui faisaient l’hémodialyse donc ça veut dire que ces gens doivent être traités de manière spécifique … Si c’est dépisté tôt, on sait ce qu’il faut faire avant les complications ». 

Plusieurs autres actions sont menées pour lutter contre la maladie.  Des sorties de supervision de l’état des organisations dans les régions   ont été organisées dans les Hauts-Bassins, les Cascades, la Boucle du Mouhoun, le Plateau Central et le Centre.

A écouter le coordonnateur par intérim, les travaux du centre  de Pissy sont pratiquement terminés et l’inauguration est prévue le jeudi prochain. Le centre de tri de Pogbi est en cours de finition. Les travaux de Centres médicaux de Bogodo et de Kossodo seront bientôt lancés.

L’animateur du point de presse du jour a également rappelé le dispositif de prise en charge des Burkinabè rapatriés. Il s’agit du  dépistage  et du confinement de 14 jours de tous les voyageurs de retour, la surveillance aux points d’entrée, le dépistage automatique chez les sujets contacts en trois phases, notamment le  1er jour, 8e jour et le 14e jour. 

Cependant, concernant le traitement effectif à  l’hydroxychloroquine des malades du COVID-19 au Burkina, il dira qu’ « il y a une étude observationnelle qui doit bientôt commencer. Je pense que les chercheurs burkinabè sont là-dessus. On aura bientôt les preuves que dans le contexte du Burkina si l’hydroxychloroquine marche ou pas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre