Burkina Faso : Les lauréats de la  8e édition du concours « Je slam pour ma patrie » récompensés

71 0
ECOUTER

Les gagnants de la 8e édition du concours national « Je slam pour ma patrie » ont reçu leurs prix ce mercredi 20 mai 2020 à Ouagadougou.

Franck Poda  est le grand gagnant de la 8e édition du concours « Je slam pour ma patrie ». La deuxième est Kabré Adjaratou et Sandwidi Augustin est le troisième.

Les trois lauréats ont reçu leurs prix ce 20 mai 2020. Les deux premiers repartent avec des motos offertes par Mégamonde d’une valeur 450 000 FCFA. Le troisième a été récompensé d’un climatiseur mobile.

Matthieu Benao, directeur général du SND, a expliqué que c’est à l’occasion de la fête nationale du 11-Décembre 2019,  tenue à Tenkodogo,  que la société Mégamonde avait pris l’initiative de récompenser les lauréats de ce concours. « Mégamonde a donc bien voulu nous accompagner en offrant les prix spéciaux aux lauréats. C’est dans ce cadre que je me réjouis aujourd’hui que Mégamonde ait honoré son engagement et que nous puissions mettre à disposition des lauréats, leurs prix », a-t-il expliqué.

Patriotisme

Le  directeur général adjoint chargé du marketing et de la communication de Mégamonde, Joël Yaméogo, explique l’implication de sa structure par le contexte du pays marqué par le terrorisme.

 «Pour moi, ce qui va sauver le Burkina Faso, c’est le patriotisme. Alors partant de là, on s’est dit que cette initiative est forcément la bienvenue. Et nous ne pouvons pas nous mettre en marge. Parce que Mégamonde se veut effectivement une entreprise citoyenne mais aussi engagée », a-t-il expliqué.

Apollinaire Ouédraogo, responsable de Ombr blanch label l’OBEL structure qui met en œuvre le concours, a salué cet accompagnement. « Nous avons été chargés de mener à bon port le projet « Je slam pour ma patrie » pour la seconde fois. Car l’année dernière, nous étions déjà à la 8e édition. Une 8e édition qui s’est tenue difficilement comme l’année précédente mais qui est arrivée à bon port. Parce que tout s’est bien passé à Tenkodogo. Et nous avons eu la chance que Mégamonde ait bien voulu nous accompagner, nonobstant que c’était un peu tardif. Mais ils ont pris l’engagement. Comme son responsable l’a dit, le patriotisme, ça les concerne. (…) Et pour nous, c’est un grand pas», a-t-il indiqué.

Franck Poda, au nom des lauréats, a exprimé sa gratitude aux organisateurs.

Ce concours est organisé le 11 décembre de chaque année à l’endroit des jeunes slameurs par le Service national de développement (SND), en partenariat avec le ministère de la culture. Il est piloté par Ombr blanch label (OBEL).

Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre