Burkina : L’AJIR fait le bilan de la situation nationale

L’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) a livré sa lecture sur la situation  nationale. De la gestion du Covid-19 en passant par la situation sécuritaire, Aboubakar Gansoré s’est prononcé sur les questions d’actualité ce mercredi 20 mai 2020.

« Un climat explosif », c’est la qualification utilisée par le vice-président de l’AJIR Aboubakar Gansoré pour indiquer la situation dans laquelle se trouve le Burkina Faso. Selon ses propos, « la tension est à son comble ». Et pour se justifier, il s’appuie sur les critiques incessantes qu’il juge infondées. Cependant, il assure ne pas vouloir dédouaner qui que ce soit. « Je crois que les critiques manquent de tact et de diplomatie », a-t-il laissé entendre.

 Sur la situation sécuritaire, le parti a indiqué que le nombre d’attaques terroristes a été multiplié par  5 depuis 2015. Une situation qui touche 6 régions du Burkina. Face à cela, les conséquences sont désastreuses tant sur le côté socio-économique que sur le volet éducation et humanitaire. Ainsi, Aboubakar Gansoré estime que le pays est « en guerre » et les réaménagements budgétaires sont nécessaires afin de vaincre la spirale de violence.

La question du Covid-19

A la date du 17 mai 2020, le Burkina a enregistré 806 cas positifs du covid-19, 52 décès et 655 guérisons. Face à la maladie, le gouvernement a pris des mesures restrictives de libertés afin de stopper sa propagation. L’AJIR félicite le gouvernement pour sa gestion. Seulement, des manquements ont été observés. « Certains cadres ont failli à leurs obligations, plombant les efforts du gouvernement », a expliqué Aboubakar Gansoré.

Pour faire face à la maladie, les autorités ont appelé à une solidarité agissante. En guise de réponse, le président du parti, Adama Kanazoé à travers l’association Génération Kanazoé Adama pour Faso (GKF) a lancé une opération dénommée « un Burkinabè un masque ». L’objectif de l’opération est d’apporter du soutien à la lutte contre le Covid-19 à travers une distribution de kits de protection et de vivres dans les différents arrondissements de la ville de Ouagadougou.

Lire également 👉 Covid-19 au Burkina : La Génération Adama Kanazoé lance l’opération “un Burkinabè un masque”

Une démarche soutenue et saluée par le parti. Selon le vice-président, le soutien de Adama Kanazoé a été d’un apport considérable pour soulager les peines des personnes vulnérables. « Je dois dire que le président Kanazoé m’a bluffé », a-t-il exprimé. Pour lui, le président de l’AJIR est « le seul leader politique qui est resté au contact de ses concitoyens ». Le parti appelle les Burkinabè au strict respect des mesures sanitaires édictées.

Selon l’AJIR, « c’est uniquement par la formation des jeunes aux activités génératrices de revenus » que le Burkina pourra se développer. Aboubakar Gansoré et ses camarades appellent également à une construction de  l’État-nation et cultiver la cohésion sociale. Ils ont aussi demandé une participation massive au processus d’enrôlement.

Basile SAMA

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page