Burkina : L’AJIR fait le bilan de la situation nationale

81 0
ECOUTER

L’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) a livré sa lecture sur la situation  nationale. De la gestion du Covid-19 en passant par la situation sécuritaire, Aboubakar Gansoré s’est prononcé sur les questions d’actualité ce mercredi 20 mai 2020.

« Un climat explosif », c’est la qualification utilisée par le vice-président de l’AJIR Aboubakar Gansoré pour indiquer la situation dans laquelle se trouve le Burkina Faso. Selon ses propos, « la tension est à son comble ». Et pour se justifier, il s’appuie sur les critiques incessantes qu’il juge infondées. Cependant, il assure ne pas vouloir dédouaner qui que ce soit. « Je crois que les critiques manquent de tact et de diplomatie », a-t-il laissé entendre.

 Sur la situation sécuritaire, le parti a indiqué que le nombre d’attaques terroristes a été multiplié par  5 depuis 2015. Une situation qui touche 6 régions du Burkina. Face à cela, les conséquences sont désastreuses tant sur le côté socio-économique que sur le volet éducation et humanitaire. Ainsi, Aboubakar Gansoré estime que le pays est « en guerre » et les réaménagements budgétaires sont nécessaires afin de vaincre la spirale de violence.

La question du Covid-19

A la date du 17 mai 2020, le Burkina a enregistré 806 cas positifs du covid-19, 52 décès et 655 guérisons. Face à la maladie, le gouvernement a pris des mesures restrictives de libertés afin de stopper sa propagation. L’AJIR félicite le gouvernement pour sa gestion. Seulement, des manquements ont été observés. « Certains cadres ont failli à leurs obligations, plombant les efforts du gouvernement », a expliqué Aboubakar Gansoré.

Pour faire face à la maladie, les autorités ont appelé à une solidarité agissante. En guise de réponse, le président du parti, Adama Kanazoé à travers l’association Génération Kanazoé Adama pour Faso (GKF) a lancé une opération dénommée « un Burkinabè un masque ». L’objectif de l’opération est d’apporter du soutien à la lutte contre le Covid-19 à travers une distribution de kits de protection et de vivres dans les différents arrondissements de la ville de Ouagadougou.

Lire également 👉 Covid-19 au Burkina : La Génération Adama Kanazoé lance l’opération “un Burkinabè un masque”

Une démarche soutenue et saluée par le parti. Selon le vice-président, le soutien de Adama Kanazoé a été d’un apport considérable pour soulager les peines des personnes vulnérables. « Je dois dire que le président Kanazoé m’a bluffé », a-t-il exprimé. Pour lui, le président de l’AJIR est « le seul leader politique qui est resté au contact de ses concitoyens ». Le parti appelle les Burkinabè au strict respect des mesures sanitaires édictées.

Selon l’AJIR, « c’est uniquement par la formation des jeunes aux activités génératrices de revenus » que le Burkina pourra se développer. Aboubakar Gansoré et ses camarades appellent également à une construction de  l’État-nation et cultiver la cohésion sociale. Ils ont aussi demandé une participation massive au processus d’enrôlement.

Basile SAMA

Burkina 24

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre