Burkina Faso : Démarrage symbolique du programme “un étudiant, un ordinateur”

242 0
ECOUTER

Les étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo sont rentrés en possession de leurs ordinateurs à travers le programme présidentiel « un étudiant, un ordinateur ». La remise symbolique de ces ordinateurs a eu lieu ce jeudi 28 mai 2020, à l’Université Joseph Ki-zerbo.

« Un étudiant, un ordinateur », c’est le programme présidentiel qui ambitionne aider les étudiants des universités publiques du Burkina à travers une subvention de 60% de l’Etat.

« Les 40% qu’ils doivent payer, on a mis des mécanismes pour payer. Ceux qui sont au FONER, peuvent contracter un prêt, au niveau de Coris Bank qui est la banque partenaire. Ceux qui sont au CIOSPB, peuvent avoir des prêts qui passent par Ecobank, qui est leur banque partenaire. On a près de 10.000 étudiants qui sont déjà inscrits sur la plateforme, plus de 1000 qui ont payé les 40% », explique Alkassoum Maiga, ministre de l’enseignement.

Cette subvention est ouverte aux étudiants visibles sur la plateforme de « Campus Faso » et de niveau licence (L1, L2, L3).

«  Nous sommes rentrés en plein 21e siècle, avec une révolution numérique. L’enseignement supérieur ne peut pas rester en marge de cette révolution. Aujourd’hui, le savoir est universel et il faut aller le chercher, parce qu’il est morcelé et déposé un peu partout. Si vous avez la possibilité d’avoir déjà un ordinateur, et d’accéder à la connectivité, vous pouvez rester chez vous, consulter les documents partout », explique Alkassoum Maiga, ministre de l’enseignement supérieur.

Au total, 25.013 ordinateurs seront couverts par la subvention. 

Antoine Toé, étudiant en Technique Solaire Appliquée, par ailleurs le représentant des étudiants, affirme que ces ordinateurs sont la bienvenue. « L’ordinateur va beaucoup nous servir. Dans les milieux universitaires, on n’a pas mal de recherches à faire. Pas mal d’exposés à présenter. Tout le temps, il faut aller au cyber payer 200 F CFA  ou 500 F CFA pour faire des recherches. Les saisies de texte par page font  100 F CFA. Mais avec ces ordinateurs, on reste à la maison, on saisit nos textes nous-mêmes, on fait nos recherches avec nos ordinateurs. Cela va contribuer à faire des économiques avec la connectivité  gratuite au campus”.

Il faut noter que les fonds que les étudiants vont remettre au gouvernement seront réinjectés pour subventionner une deuxième édition afin que l’opération continue.

Saly OUATTARA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre