Burkina : 715 ménages bénéficient d’un projet de protection sociale à Dargo

117 0
ECOUTER

L’Unicef Burkina a initié un projet consistant à soutenir des personnes vulnérables de la commune rurale de Dargo.

L’Unicef Burkina a lancé un projet de protection sociale pour les habitants de la commune rurale de Dargo, commune de la province de Namentenga dans la région du Centre-Nord.

Ce projet, avec  l’appui financier de SIDA (Swedish International Development Cooperation Agency), consistera à transférer de l’argent aux personnes vulnérables, particulièrement des femmes et des enfants. Un montant de 16 000 FCFA sera transféré directement aux bénéficiaires par mois et 48 000 FCFA par trimestre. Des téléphones ont été remis aux bénéficiaires afin de faire le retrait en toute quiétude. 715 ménages sont concernés par le projet.

Jean-Jacques Tchuenteu, chef du bureau Unicef Centre-Nord, a fait savoir que ce projet s’étendra sur une période de 4 ans. « C’est un projet de protection sociale », a-t-il précisé. Il a poursuivi en indiquant que l’Unicef définit la protection comme un ensemble des politiques et des programmes publics et privés qui permettent d’anticiper, de limiter et d’éliminer totalement la vulnérabilité socio-économique.

« Dans ce sens, l’Unicef promet une approche de transfert monétaire centrée sur les enfants. L’objectif étant de briser ce cycle de transmission de la vulnérabilité sur des générations », a-t-il confié.

L’Unicef pense qu’au bout de ce projet, elle arrivera à soulager ces populations des difficultés auxquelles, elles font face. A l’en croire, ce projet ne se limite pas à un transfert d’argent direct. « Mais il est accompagné d’activités sensibles et spécifiques sur les enfants. Il y a plusieurs autres activités autour qui concernent la sensibilisation des populations, l’orientation de la famille pour tenir compte de l’aspect genre, pour atteindre les objectifs clés pour l’enfant et la réalisation des droits de l’enfant », a-t-il précisé.

Réduire la vulnérabilité

Sawadogo Adama, directeur régional de suivi de la protection sociale, a révélé qu’en termes d’apport, ce projet mettra en place plusieurs initiatives à l’endroit des ménages. « Il s’agira des transferts monétaires, des activités liées à la nutrition et l’assainissement. Ces trois paquets réunis permettront de réduire  la vulnérabilité de ces ménages », a-t-il confié.

Joseph Barnaba, a au nom des bénéficiaires remercié l’Unicef pour ce projet. « Nous ne savons pas comment remercier les organisateurs pour ce projet qui vient en aide à nos ménages », a-t-il dit.

Jacques Ima, maire de Dargo, a exprimé sa gratitude à l’Unicef pour ce soutien dont bénéficie sa commune. « Ce projet va résoudre pas mal de problèmes au niveau des familles vulnérables. Pour moi c’est une grande joie. Je demande aux bénéficiaires d’en faire bon usage », a-t-il terminé. 

Ce projet concerne 4 régions et environ 3 917 ménages. Il est réalisé grâce à l’appui technique de Orange Burkina. Les associations Save the Children et GASCODE sont également impliquées dans le projet.

Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre