Meurtre de George Floyd : Le Zimbabwe convoque l’ambassadeur américain

251 0
ECOUTER

Harare a convoqué ce lundi 1er juin 2020 l’ambassadeur américain pour dénoncer des commentaires de la Maison Blanche selon lesquels le Zimbabwe tirerait profit des manifestations contre les violences policières et le racisme au pays de l’oncle Sam.

Le Zimbabwe à côté de la Chine, la Russie et de l’Iran a été ciblé par Robert O’Brien, le conseiller pour la sécurité nationale du président américain Donald Trump, pour avoir émis des  commentaires critiques sur l’affaire de la mort du l’Afro-américain, George Floyd, tué par un policier blanc. La Maison Blanche les qualifiant “d’adversaires étrangers”.

En réaction, Harare a exprimé son mécontentement en convoquant l’ambassadeur américain, selon un porte-parole du ministère zimbabwéen des Affaires étrangères, James Manzou.

Cette remarque faite à l’endroit du Zimbabwe a suscité un vaste sentiment de frustration dans ce pays dont une centaine de personnes, y compris l’actuel président Emmerson Mnangagwa, sont sous sanctions américaines  depuis près de vingt ans à la suite de la répression sanglante infligée à des opposants.

L’accession au pouvoir d’Emmerson Mnangagwa en 2017 n’a pas amélioré les choses. Ces sanctions ont été prolongées encore d’une année en Mars 2020 en raison notamment des “meurtres extra-judiciaires et viols” commis par les forces de sécurité dans ce pays.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre