Litige foncier à l’Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : La session de délibération boycottée par les conseillers municipaux

138 0
ECOUTER

Un projet d’aménagement et de changement de destination de réserves administratives à l’Arrondissement 2 de la ville de Bobo-Dioulasso oppose le maire Paulin Sanou aux membres de son conseil municipal. L’affaire a conduit au boycott de la session ordinaire qui devait se tenir du 3 au 4 juin 2020 à Bobo.

Le mercredi 3 juin 2020, le Conseil municipal de l’Arrondissement 2 de la ville de Bobo-Dioulasso n’a pas tenu sa 2ème session ordinaire comme prévu. En cause, 24 des 30 conseillers dudit arrondissement « refusent d’être témoins de la braderie des réserves administratives au profit des entreprises privées », a confié Adama Dao aux hommes de médias. A l’en croire, le maire de l’Arrondissement 2  nourrit la volonté d’attribuer des terrains d’une superficie de 93 hectares à 7 personnes physiques et morales dans des conditions non encore maitrisées par les membres du conseil.

Des sites de 93 hectares

« Les conseillers ignorent tout du processus de changement de destination de ces réserves », insiste le 1er adjoint au maire de l’arrondissement 2 Elie Dieudonné Tougouri. Le 2ème adjoint Zakaria Sanou  quant à lui évoque un refus de servir des intérêts individuels. « Il n’est pas question d’une bagarre politique. Voilà pourquoi nous avons avec nous, des conseillers de tous les bords politiques. Il en est de même pour les 6 autres conseillers qui soutiennent la décision du maire », précise-t-il.

Le dossier litigieux avait déjà été rejeté au cours de la session précédente tenue le 26 mai 2020. Il  prévoit l’aménagement d’un site de 22 hectares au profit d’une société immobilière et le changement de destination de six réserves administratives allant de 2 à 38 hectares en faveur de la construction de centres professionnels, d’établissements scolaires, de magasins de stockage et d’un centre religieux.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso                                      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre