Eddie Komboïgo : « Ce régime nous a amenés à avoir honte de nous citer comme Burkinabè »

168 0
ECOUTER

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et candidat déclaré de ce parti à la présidentielle de novembre 2020, Eddie Komboïgo, est allé à la rencontre des personnes déplacées internes vivant à Hamdalaye, un quartier de Ouagadougou qui rassemble une importante communauté peulh, le vendredi 5 juin 2020. A cet effet, il a remis deux millions de FCFA aux personnes présentes.

Face aux habitants du quartier Hamdalaye de Ouagadougou et aux personnes déplacées internes, le Président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a marqué sa réprobation face à la stigmatisation des communautés dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. « Le Burkina Faso a plus d’une cinquantaine d’ethnies. On sera contre la stigmatisation des ethnies. Nous aimons aussi bien les Peulh que les Dogon, les Gourmantché que les Bissa, les Mossi que les Yadcé. Nous aimons toutes nos ethnies », a affirmé Eddie Komboïgo.

Pour le candidat déclaré, chaque Burkinabè doit œuvrer à ce qu’aucun Burkinabè ne soit embrigadé pour porter les armes contre un Burkinabè. « La responsabilité qui nous revient, c’est de travailler tous les jours pour qu’aucun Burkinabè, quelle que soit son ethnie, ne s’engage dans des groupes terroristes », a souhaité Eddie Komboïgo qui n’a pas manqué de commenter la gestion de la crise sécuritaire par le pouvoir en place.

Depuis 2015, le Burkina Faso a connu des attaques terroristes qui ont fait plus de 2 000 morts et plus de 800 000 personnes déplacées internes. « Le Burkina Faso est tel qu’on ne peut pas le reconnaître », a fait savoir Eddie Komboïgo avant de poursuivre. « Malheureusement, ce pouvoir inconscient et incapable ne nous a pas proposé une solution alternative », a-t-il ajouté.

Ainsi, pour Eddie Komboïgo, « il y a eu des attaques qui nous font honte », dit-il en citant les attaques de Yirgou, de Tongomael, de Barsalgho. « Nous avons honte. Ce régime nous a amenés à avoir honte de nous citer comme Burkinabè. Fort heureusement, le CDP veille », a affirmé le candidat déclaré à la présidentielle de novembre 2020.

« Le CDP a fait des propositions concrètes à ce régime afin que ce terrorisme s’arrête. Malheureusement, nous n’avons pas été entendus. Nous n’avons pas été compris (…). J’ai l’impression que le gouvernement MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir) s’en fout de la mort. La mort est devenue un quotidien. Ils passent leur temps à boire leur champagne (…). Je suis venu vous dire ce matin, que le sens de notre engagement, c’est que les Burkinabè vivent en paix et cela passe par la réconciliation ».

Eddie Komboïgo, le 5 juin 2020 à Hamdalaye, Ouagadougou

Aussi, poursuit Eddie Komboïgo, en cinq ans, le pouvoir en place « n’a pas été capable de nous dire qui nous attaque et pourquoi ? ». Partant, « le gouvernement de Roch Marc Christian Kaboré et autres ont échoué lamentablement. A leur place, j’aurais organisé des élections anticipées », tire-t-il en conclusion.

Eddie Komboïgo a, par la suite, appelé les habitants d’Hamdalaye à sortir « massivement » le 22 novembre 2020, jour de la prochaine élection présidentielle, afin de faire le bon choix, « le choix du CDP pour la paix », a-t-il précisé.

Lors de cette rencontre avec les habitants et les personnes déplacées internes d’Hamdalaye, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, a remis la somme de deux millions de FCFA aux personnes présentes.

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Il y a 1 commentaire

  1. Quand c’est bon ,on applaudit, quand ce n’est pas bon , on doit avoir la tète haute et relevé ce qui ne pas bon.
    Meme dans la vie de l’homme, il ne peut pas y avoir que de bonnes choses seulement , souvent on tombe,mais on se relève.
    Si tu tombes et tu refuses de te relever parce-que tu as honte, là c’est foutu.
    Donc c’est pas parce que notre pays a des problèmes qu’on doit avoir honte d’être ses enfants, surpassons cela pour restaurer ce qui manque au pays présentement.
    Pour ceux qui peuvent pas cela, ils peuvent simplement quitter et changer de nationalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre