Postes de gouvernance au Burkina Faso: Les jeunes peinent à prendre le gouvernail

92 0
ECOUTER

Les membres de l’Association des jeunes pour le développement durable au Burkina Faso (AJDD/BF), ont présenté les résultats d’une étude menée sur la présence  des jeunes dans la gouvernance au « Pays des Hommes intègres » ce samedi 06 juin 2020.

32,1% de la population burkinabè a un âge compris entre 15 et 35 ans. Nonobstant ce nombre, selon le directeur exécutif de l’ Association des jeunes pour le développement durable au Burkina Faso, Cheick Fayçal Traoré, les jeunes sont quasi absents dans les instances de gouvernance et n’occupent que très rarement des postes de responsabilité dans les dites instances.

Il a poursuivi en précisant que ce constat peut être fait dans les différentes composantes ou sphères décisionnelles du pays. « Ainsi au niveau, des institutions étatiques, on note une présence globale de 20 à 30% sur un effectif total d’environ 3 800 personnes », a-t-il révélé.

S’agissant des postes de responsabilité, Fayçal Traoré a indiqué que les jeunes occupent environ 30 % des 1012 disponibles. Quant aux collectivités territoriales, il a signalé une présence globale de 31% de jeunes.

« Marathon trio »

«50% des structures consultées ont un personnel jeune qui n’atteint pas  20% », a précisé Fayçal Traoré. A l’en croire, le constat est amer au niveau des partis politiques. “Au niveau des bureaux politiques nationaux, on note une présence globale des jeunes à hauteur de 17 %”, a-t-il souligné.

Au bout de cette étude, l’AJDD/BF a reformulé quelques recommandations qui sont, entre autres, le renforcement des cadres normatifs et politiques relatifs à la participation des jeunes à un “pacte de gouvernance intergénérationnelle”, une mise en place d’un mécanisme de veille sur la présence des jeunes dans la gouvernance.

Le Directeur exécutif de l’AJDD/BF a relevé que les jeunes constituent 50% de l’électorat burkinabè. L’AJDD/BF veut utiliser cette force à travers un projet dénommé “Marathon Trio”. L’objectif est d’avoir un homme, une femme et un jeune sur les listes des candidats aux élections couplées de 22 novembre 2020.

L’association encourage ainsi les jeunes à se battre au sein de leurs partis afin d’obtenir des candidatures.

Cette étude a été menée sur un échantillon de onze institutions à travers un questionnaire.

L’Association des jeunes pour le développement durable au Burkina Faso, est également engagée dans la lutte contre le Covid-19. Elle prévoit des formations de fabrication des savons, du gel hydro alcoolique et des lave-mains les jours à venir.

Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre