Election FBF : Le camp de Amado Traoré dénonce des manquements au processus électoral

198 0

L’élection du futur président de la Fédération burkinabè de football (FBF) aura lieu le 22 août 2020 à Babo-Dioulasso. Mais avant cette date, la direction de campagne de Amado Traoré, candidat, dénonce  « des violations graves au processus électoral ».

En 2016, Amado Traoré, actuel président de Majestic Sporting Club avait été écarté de l’élection au poste de président de la Fédération burkinabè de football (FBF) pour une pièce d’identité périmée. Cette année, l’équipe du candidat Amado Traoré veut rester vigilante. Dans un communiqué publié ce lundi 08 juin 2020, elle dénonce  « des agissement de l’équipe sortante de la Fédération burkinabè de football (FBF), lesquels sont de nature à compromettre la crédibilité de l’élection du futur président de l’instance faîtière ». Selon l’équipe de campagne de Amado Traoré, la mise en place de la commission électorale ne respecte pas les exigences de la FIFA selon le code électoral approuvé à Zurich en 2007.

Selon les soutiens de Amado Traoré, « pour cette commission électorale, les membres n’ont jamais été élus mais désignés par on ne sait quelle autorité et en vertu de quel texte légal ».

Elle estime que la commission électorale  provient d’une œuvre miraculeuse matérialisée en son temps par une liste de ses membres (05 au total) avec un président (dont Zambendé Théodore Sawadogo) déjà désigné. Aucun membre n’a fait acte de candidature. Elle affirme avec force qu’ « aucune disposition de la FIFA pourtant obligatoire n’a été respectée ».

Pour des élections libres

La direction de campagne de Amado Traoré prétend également qu’aucune commission de recours n’a été mise en place conformément aux exigences de la FIFA. « La direction de campagne du candidat Amado Traoré tient à porter à la connaissance de tous, ces manquements graves dans l’application du processus électoral. Elle tient à informer qu’elle ne ferra nullement l’économie de toutes les dispositions légales au niveau national et international à mettre en œuvre pour le respect strict des textes en vigueur », insiste la direction de campagne du candidat de Amado Traoré.

Elle dit condamner le non respect des textes par la fédération burkinabè de football en prenant le cas de la Ligue du Centre-est où, suppose-t-elle, les dispositions de la FIFA n’ont pas été respectées dans le cadre du traitement des recours. Toutefois, la direction de Amado Traoré encourage les différents candidats (districts, ligues, fédérations) pour les ambitions affichées. Il les invite à travailler pour « des élections libres et transparentes ». Elle rassure également que des dispositions sont prises pour que le droit soit dit.

En plus de Amado Traoré, Lazare Banssé, Mory Sanou, Bertrand Kaboré, Laurent Blaise Kaboré et Abdoul Karim Baguian dit Lota sont annoncés candidats au poste de président de la FBF.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *