Gabon : Décès de l’ancien Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet

462 0

 L’ancien Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet est décédé dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juin 2020 à la suite des complications d’une crise d’asthme. Avant la fin de l’année 2019, il avait été l’un des piliers du pouvoir du Président Ali Bongo Ondimba puis limogé à la suite de certaines dissuasions.

Emmanuel Issoze Ngondet, 59 ans, avait été admis dans une clinique de la capitale Libreville le 21 mai 2020 pour des complications liées à une crise d’asthme. Il en est finalement décédé dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juin 2020. L’éventualité d’une contamination au Covid-19 a été écartée par son proche le député et ancien ministre Guy Maixent Mamiaka.

« Tristesse immense d’apprendre le départ sans retour de notre aîné, Emmanuel Issoze Ngondet, ancien Premier ministre. Une étoile qui laisse une trace indélébile par son parcours. Un homme d’État au sens élevé du sacerdoce pour la République », a réagi le ministre des Affaires étrangères, Alain Claude Bilié By Nzé.

Emmanuel Issoze Ngondet est un transfuge de l’École Nationale d’Administration française. Il a débuté sa carrière entant que conseiller au sein du ministère des Affaires étrangères occupé en ce temps par l’actuel chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Diplomate ayant assumé des postes tant en Afrique qu’en Amérique et en Europe, il a brièvement été Ministre de l’énergie en 2009 avant d’être nommé Ambassadeur de son pays au Gabon. Ce fut l’occasion pour lui de défendre la première élection, Ali Bongo Ondimba, son mentor d’alors à la tribune de l’ONU. Cette élection avait été contestée par André Mba Obame, en octobre 2009.

Très proche et adulé par Ali Bongo Odimba, il va tenir dans la période de 2011 à 2019 plusieurs ministères, notamment ceux des Relations avec le Parlement, le Budget, la Fonction publique, puis les Affaires étrangères avant de devenir Premier ministre du 28 septembre 2016 à fin 2019 date à laquelle il a été limogé.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Jeune Afrique



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *