Élection présidentielle : « Adama Kanazoé ne peut pas être plus royaliste que le roi » (Adama Kanazoé)

529 0

Le bureau politique de l’Alliance des Jeunes pour l’Indépendance et la République (AJIR) s’est réuni ce samedi 13 juin 2020. A l’ordre du jour, un seul point était inscrit. Il était celui des prochaines échéances électorales. Les militants du parti sous la houlette du Bureau Politique National (BPN) ont pris 5 résolutions afin d’affronter les élections à venir.

La principale information de cette rencontre est le soutien du parti au candidat unique de la majorité présidentielle à l’élection présidentielle de novembre 2020. L’AJIR a décidé que son président, Adama Kanazoé ne se présentera pas. En lieu et place, le parti défendra les couleurs de la majorité présidentielle.

Sur les élections législatives au contraire, l’AJIR se lance dans les hostilités. Adama Kanazoé et ses camarades veulent « prendre d’assaut l’Assemblée » afin de lui donner un autre visage. « Le parti s’engage à être présent aux élections législatives de 2020 et je conduirai moi-même les listes du parti lors de ce scrutin », a déclaré le président du parti, Adama Kanazoé.

« Adama Kanazoé ne sera pas candidat aux élections présidentielles de novembre 2020. Il soutiendra le candidat de la majorité présidentielle. Adama Kanazoé ne peut pas être plus royaliste que le roi. Les choses vont se clarifier incessamment et nous entérinerons le choix que la majorité présidentielle fera »,

Adama Kanazoé

Pour les élections municipales de 2021, l’AJIR dit également se mettre dans la course. La ligne directrice pour affronter ces élections a été donnée. Il s’agit d’encourager et de soutenir les candidatures des jeunes et des femmes.

Pour se faire, le parti s’est engagé « dans un esprit d’ouverture à lancer des appels à candidatures dans les semaines à venir  pour permettre aux jeunes et aux femmes de pouvoir faire acte de candidature dans les listes du parti et être ceux-là qui vont constituer le personnel politique burkinabè dans les années à venir ».

Sur le cas du transfert d’électeurs de Ouagadougou à Ziniaré, Adama Kanazoé a appelé le uns et les autres à privilégier l’esprit démocratique dans le processus électoral. Il a aussi  rappelé de préserver « la présomption d’innocence, de  respecter le code électoral et de faire preuve d’esprit républicain ». Le souhait du président de l’AJIR est d’éviter des fraudes et des irrégularités afin d’échapper à une crise post-électorale.

Revenant sur les objectifs de l’AJIR, son président a rappelé « qu’à court terme, ce sont les législatives de 2020 ». Il préconise une présence massive des jeunes au parlement à l’issue des élections de novembre 2020. A long terme, le parti se relancera dans la conquête du pouvoir exécutif en 2025. Du réalisme, selon les propos de Adama Kanazoé.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *