Bitumage du tronçon Didyr-Toma-Tougan : « Nous sommes heureux car nous attendions cette route depuis des décennies », chef de Toma

963 0

Accompagné de ses collaborateurs et de son collègue de l’Habitat et de l’urbanisme, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, est allé constater de visu l’avancement des travaux de bitumage de la Route nationale n°21 (RN21), tronçon Didyr-Toma-Tougan. C’était le 11 juin 2020.

C’est au pas de charge, en présence des autorités des régions concernées, que le ministre Eric Bougouma a effectué la visite du chantier ponctuée de plusieurs escales sur le tronçon en bitumage subdivisé en deux lots et dont l’exécution des travaux de bitumage ont été confiés à des entreprises différentes.

Le ministre Eric Bougouma s’est dit satisfait des travaux réalisés

Sur le 1er lot, Didyr-Toma (43 km), la visite a permis de constater que c’est désormais au passé que se conjuguent les calvaires que rencontraient les usagers de la route en termes de poussière et autres facteurs d’inconfort; les travaux étant pratiquement terminés à l’exception de l’entrée de Toma où la construction d’un pont est en finition sur un tronçon de 500 mètres en bitumage. Et aussi de quelques travaux de perfection à réaliser à certains endroits des accotements.

Ce qui a réjoui le chef de canton de Toma qui a remercié le ministre Bougouma et sa suite en les recevant à son domicile. « Nous sommes heureux pour les travaux réalisés car nous attendions cette route depuis des décennies. Notre patience a été récompensée », a-t-il affirmé.

« Nous avons tous constaté que le goudron est entré dans Toma et cela est historique. Ce, malgré les difficultés que le projet routier a connues», a renchéri le ministre Eric Bougouma qui a salué « une belle leçon de patience observée à Toma ». « Malgré les améliorations à apporter sur les premiers kilomètres du tronçon, sur la majeure partie du linéaire, il est agréable de circuler », a ajouté le ministre.

Quant au 2e lot, Toma-Tougan (39 km), c’est aussi le même constat qui s’impose. Hormis la construction en cours d’un rond-point à Toma et celle aussi en cours du poste de péage à l’entrée de Tougan, la route est désormais carrossable au grand bonheur des usagers.

A noter que dans le cadre de ce projet routier ; à Tougan, il sera aussi aménagé 6,2 km de voiries urbaines contre 4,2 km à Toma et dont les travaux de terrassement sont en cours.

Outre lesdites voiries, la rue adjacente au grand marché de Tougan où ont lieu les travaux de canalisation, sera revêtue de pavé. De même, il est prévu, à Toma et à Tougan, la construction de 50 km de pistes rurales dont le taux physique de réalisation est de 92,34%. Ce, pour faciliter aux populations riveraines l’accès aux marchés intérieurs et aux infrastructures sociales de base.

Eclairage des agglomérations traversées par la route

Dans l’ensemble, on note que les travaux sont en phase de finition et que sur le linéaire le plus important du tronçon long de 82 km, les travaux de terrassement sont terminés et ceux du revêtement de la chaussée en enduit superficiel bicouche sont quasi achevés.

Les machines continuent de ronronner pour le reste des travaux à réaliser

Ce qui donne un taux d’exécution global de 92,21% pour le lot 1 et 88,21% pour le lot 2 contre un délai consommé de 82,40%. D’où la satisfaction du ministre Bougouma qui a affirmé : «C’est une nouvelle victoire contre l’enclavement que nous sommes en train de remporter dans cette région de la Boucle du Mouhoun ».

Avant d’annoncer cette nouvelle enchanteresse : « Nous avons obtenu de notre partenaire technique et financier, en l’occurrence la BOAD, un avenant pour éclairer l’ensemble des agglomérations qui sont traversées par cette route. Très bientôt, nous vous communiquerons la date de la réception provisoire des travaux qui nous donnera l’occasion de faire l’inauguration de cette route dans les semaines à venir ».

A noter qu’en marge de la visite, une pause a été observée sur l’axe Sabou-Koudougou où les logements sociaux et économiques en construction ont été visités par le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme, Maurice Bonanet, et son collègue des Infrastructures.

Adama KABORE

Correspondance particulière



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *