Dô Pascal Sessouma veut un Burkina sans armée comme le Costa Rica

300 0
ECOUTER

Le journaliste Dô Pascal Sessouma a rangé camera, micro, calepin et stylo pour se lancer dans la politique. Ses vœux pour un Faso prospère sont portés par « Vision Burkina – Parti Pacifiste ». Celui qui avoue n’avoir jamais milité dans un parti politique depuis son retour du Canada en 1997, affiche ainsi officiellement sa volonté de briguer la magistrature suprême. L’ancien « soldat » de l’information ne semble plus en odeur de sainteté avec les armes, au sens propre du terme. Il prône en effet la démilitarisation du « Pays des Hommes intègres » une fois à la tête du pouvoir.

L’ancien journaliste-présentateur à la télévision nationale, Dô Pascal Sessouma, qui a débuté sa carrière  à la  RTB en 1981, refait surface dans les petits écrans. Non pas pour présenter le journal télévisé, mais pour faire découvrir les sept « articles » qu’il a rédigés pour un Burkina meilleur.

Porté sur les fonts baptismaux le 3 janvier 2020, son parti dénommé « Vision Burkina » a effectué sa rentrée politique le 13 juin 2020 à Ouagadougou. La formation politique se veut d’obédience pacifiste. Elle compte se rallier à l’opposition dans les jours à  venir.

L’armée est « budgétivore »…

« Les armes n’ont jamais été la solution pour construire la paix. Vision Burkina engagera des négociations, avec qui de droit, pour arrêter cette guerre. Chaque chose en son temps. Pour le moment nous sommes attaqués, il faut qu’on se défende. Une fois que cela sera fait, on va enclencher cette nouvelle dynamique », a déclaré le Président du parti, Dô Pascal Sessouma plus connu sous l’appellation « DPS ».

Celui qui a dû s’exiler au Canada à cause de « problèmes » rencontrés avec les CDR (Comités de défense de la révolution) a estimé que l’armée, au cœur du pouvoir depuis les indépendances, est « budgétivore ». Il faut, selon lui, se passer de l’armée comme tout simplement la vingtaine d’Etats dans le monde dont le Costa Rica, l’Islande, la Grenade, les Îles Salomon.

Cette démilitarisation se fera sur une base volontaire suivie d’une indemnisation « substantielle » pour le militaire afin de faciliter son re-convertissement. Les amoureux de la tenue, a-t-il analysé, resteront quant à eux dans l’uniforme et auront leur place dans les bataillons spécialement dédiés à la surveillance des frontières, à la protection des civils ou dans les opérations de maintien de la paix.

« Il y aura ainsi assez d’argent pour investir dans d’autres secteurs vitaux »

« Vous verrez que dans le logo de notre parti, il y a un char marqué d’une croix rouge et la carte de notre pays est peinte en vert. Si la paix est retrouvée partout au Burkina, nous allons changer carrément le système, il n’y aura plus de ministère de la Défense, donc plus d’achat de chars, que nous ne considérons pas comme des outils de développement. Il y aura ainsi assez d’argent pour investir dans d’autres secteurs vitaux comme l’agriculture », a étalé l’ancien journaliste burkinabè qui a, par ailleurs, fait carrière à Télé Québec.

Les autres engagements du présentateur vedette des années 90 sont la réorganisation de l’exercice du pouvoir d’Etat, la réforme de l’appareil judiciaire, la refondation de l’administration publique. A ces points s’ajoutent le refus absolu de la corruption, la déconcentration de la gouvernance ainsi que la reconnaissance et l’encadrement de la chefferie traditionnelle.

En rappel, c’est en  tant que directeur  de la communication de la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin que Dô Pascal Sessouma a pris sa retraite. Il est propriétaire d’une agence de communication. Il a également servi à l’ISTIC (Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication). 

Rassemblés par Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Il y a 1 commentaire

  1. Bonsoir et Bravo pour ce Programme qui me plait Beaucoup. Faisant parti de plusieurs Mouvements NON Violents, je ne peux que lui souhaiter Bonne chance. En tout cas il aura ma voie, + toutes celle que je vais persuader de Voter pour Dô Pascal Sessouma.
    Les Armées n’ont Jamais été des instrument de Paix, Jamais… Seul L’Amour de son Prochain peut sauver L’Humanité. Et avec son programme d’utilisation des Fortunes dépensées INUTILEMENT pour des armes, c’est tellement + important d’investir dans des programes d’Agriculture Naturelle :) :) :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre