Burkina Faso : CANAL+ Burkina apporte de “bonnes nouvelles” pour les abonnés

1573 0

La société CANAL+ Burkina a dévoilé trois « bonnes nouvelles » pour ses abonnés ce mercredi 10 juin 2020. Il s’est agi pour le directeur général Ayme Makuta et ses collaborateurs de présenter la nouvelle série canal plus originale, le retour des compétitions sportives et l’ajout de nouvelles chaines sur les bouquets.

13% des chaines africaines sur les bouquets CANAL+ plus sont des chaines burkinabè selon les propos du directeur général de CANAL+ Burkina. Face à la presse, Ayme Makuta a indiqué que la société œuvre dans la valorisation du savoir-faire africain. Pour ce faire, elle continue à investir dans les contenus 100% africains. D’où la création de la nouvelle série CANAL+ Originale « CACAO », qui sera diffusée sur Canal à partir du 15 juin 2020.

Aussi, CANAL+ a apporté d’autres nouvelles à ses abonnés. Il s’agit, entre autres, de l’ajout de plus de 20 nouvelles chaines et le retour des compétitions sportives. Sur le premier, Ayme Makuta a souligné qu’ils « ont investi dans l’enrichissement des bouquets ».  « On est resté fidèle à nos promesses de continuer à investir dans l’enrichissement de nos chaines. C’est une bonne dynamique qui va permettre de pouvoir internationaliser nos savoir-faire », a-t-il indiqué.

Toujours selon ses dires, la méthode CANAL+ est une bonne matière pour exposer la culture locale aux  yeux du monde. Un autre grand point abordé à ce rendez-vous est le retour des évènements sportifs sur les petits écrans. « Il y a 4 championnats qui reprennent. Tout ça commence à partir du 11 juin. C’est un investissement qu’on fait pour satisfaire les footeux qui pendant trois mois pour des raisons sanitaires n’ont pas pu assister à des matchs », a souligné Ayme Makuta.

Les compétitions sportives reprennent à partir du 11 juin 2020

« Depuis quelques années, on a massivement investi et sensibilisé dans l’installation. Le secret pour avoir une continuité dans la réception des images, c’est l’installation. Quand elle est faite par des spécialistes que nous formons et équipons, il n’y a pas de soucis de réception. Ce qu’on recommande, c’est de faire recours à nos techniciens agréés »

Ayme Makuta

Un évènement s’annonce également sur les bouquets CANAL+. Il s’agit de la série « CACAO ». Les responsables de la société ont saisi l’occasion pour rappeler que la série est 100% africaine. Et pour la première diffusion des deux premiers épisodes le 15 juin, CANAL+ rend gratuite la chaîne (CANAL+) afin de permettre à ses abonnés de découvrir le film. « Encore une fois, c’est notre fierté car on peut démontrer que nos pays sont capables de produire du contenu riche », a laissé entendre le DG.

Revenant sur les droits de diffusion, le directeur général de CANAL+ Burkina a souligné que cela se fait en fonction de la couverture territoriale. Selon ses propos, des chaines peuvent demander de bloquer la diffusion d’un programme dans une localité car elle n’a pas acheté les droits de le faire. Ainsi, Ayme Makuta indique que la non disponibilité de certains programmes n’incombe pas à CANAL+ mais plutôt aux chaines, CANAL+ est un distributeur de chaînes.

«  On est resté fidèle à nos promesses » (Ayme Makuta)

Sur l’avènement du décodeur HD, le premier responsable de CANAL+ Burkina explique que les décodeurs mis sur le marché africain sont la propriété de l’utilisateur. Contrairement aux décodeurs comme ceux en France qui sont la propriété de la société et l’utilisateur loue le matériel. Une indication pour justifier la vente des décodeurs au Burkina pendant que dans d’autres pays notamment en France, le changement est gratuit.

Pour continuer dans sa dynamique, CANAL+ offre 15 jours de  TOUT CANAL+ pour tout réabonnement à la formule  supérieure.  « Un abonné ACCES  qui se réabonne à 10 000 (EVASION) aura pendant 15 jours accès à TOUT CANAL + qui coûte 40 000 FCFA », a expliqué Ayme Makuta.

En termes d’investissement dans la société, CANAL+ s’est joint au Conseil Supérieur de la Communication pour faire la sensibilisation sur les contenus diffusés afin de protéger les jeunes téléspectateurs.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *